Voraz


Voraz est un adjectif qui vient de vorax, un terme latin. Le concept permet de faire allusion à celui qui mange très rapidement et en grande quantité. Par exemple, « Le lion est un animal vorace qui peut manger jusqu’ à 40 kilogrammes par jour », « Je n’ai jamais vu un homme aussi vorace: après avoir avalé trois hamburgers et une pizza entière, il a demandé un sandwich », « Cet enfant est vorace, je ne sais plus quoi lui donner à manger. L’adjectif peut aussi s’appliquer à l’appétit ou à la faim qui conduit à manger beaucoup: « J’ai un appétit vorace, je pense que je pourrais manger une vache entière », « Les soldats sont revenus de la guerre avec une faim vorace ». Au-delà du contexte alimentaire, l’idée de vorace est utilisée pour décrire ce qui génère une destruction très rapide ou dont la consommation est rapide: « Un feu vorace a détruit l’habitation en quelques minutes », « Il faut être prêt à combattre des feux voraces face à la sécheresse et aux températures élevées », « Une avalanche vorace a tout fait tomber sur son passage », « J’ai toujours été un lecteur vorace ». En ce sens, la porte est ouverte à des significations qui peuvent avoir une connotation positive ou négative.

D’une part, l’idée d’un feu vorace, du vent ou d’une éruption volcanique qui, dans son sillage, provoque la destruction est opposée à la nécessité qu’un lecteur inconditionnel ressent pour dévorer de nouvelles œuvres. En fait, cette dualité du concept peut être observée dans de nombreux autres exemples, même si ce n’est pas un terme largement utilisé dans le langage courant. Il est intéressant d’analyser les différents synonymes du mot vorace, car parmi eux, nous en trouvons quelques-uns qui peuvent aussi être interprétés de différentes manières.

D’une part, il y a: hirondelle, bouton-glouton, affamé, affamé, gourmand, englouti, insatiable et coiffé le crâne. Deux antonymes appartenant à ce groupe peuvent être inefficaces et apathiques.

Mais nous avons aussi les synonymes: fort, actif, intense, violent, destructeur et dévorant.

Dans ce cas, deux antonymes possibles sont sobres et modérés. Si l’on prend les termes mangeur ou glouton, par exemple, il va sans dire que le seul aspect négatif qu’ils peuvent avoir est l’impact sur la santé de ceux qui mangent sans modération. Cependant, l’insatiable peut aussi être compris au sens figuré, et utilisé dans des cas semblables à ceux mentionnés précédemment avec voracité: il n’est pas rare de rencontrer des phrases comme « un feu insatiable », « une tornade insatiable » ou même « un lecteur insatiable ».

Dans ces cas, leurs antonymes respectifs peuvent fonctionner dans certains exemples, mais peut-être pas pour remplacer directement les termes originaux, puisqu’on ne peut pas parler d’un « feu inefficace » ou d’un « lecteur apathique ». La voracité est également associée à l’avidité et à la soif de pouvoir, surtout lorsque le sujet ne mesure pas les conséquences de ses actes. Une personne vorace, en ce sens, justifie les moyens par lesquels elle cherche à atteindre ses buts; en d’autres termes, l’accomplissement de ses désirs pèse beaucoup plus lourdement que le mal qu’elle peut faire aux autres en chemin.

Dans ce sens, il est également possible d’utiliser le terme insatiable, même s’il n’est pas synonyme direct, puisqu’il ne semble pas impliquer un manque de préoccupation pour les conséquences exposées dans le paragraphe précédent.

Le film américain « The Blob », d’autre part, est devenu connu dans plusieurs pays d’Amérique latine sous le nom de « La Mancha Voraz ».

Créé en 1958, il raconte l’histoire d’un organisme étranger qui attaque les gens. Un algorithme vorace, enfin, fait appel à la meilleure option à chaque étape pour arriver à une solution optimale. Il s’agit d’une technique généralement utilisée pour résoudre des problèmes liés à l’ordonnancement ou à l’optimisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *