Vector


Le vecteur non coplanaire est un concept à plusieurs significations. Si nous nous concentrons sur le domaine de la physique, nous découvrons qu’un vecteur est une grandeur définie par son sens, sa direction, sa quantité et son point d’application. L’adjectif coplanaire, par contre, est utilisé pour décrire des lignes ou des figures qui se trouvent dans le même plan. Il est important de mentionner, cependant, que le terme n’est pas correct d’un point de vue grammatical et n’apparaît donc pas dans le dictionnaire que l’académie de langues élabore. L’entité mentionne le terme coplanaire. Les vecteurs qui font partie d’un même plan sont donc des vecteurs coplanaires. Les vecteurs appartenant à des plans différents, cependant, sont appelés vecteurs non coplanaires. Il est donc établi que les vecteurs non coplanaires, puisqu’ils ne sont pas dans le même plan, il est essentiel de recourir à trois axes, à une représentation tridimensionnelle, pour les exposer. Pour déterminer si les vecteurs sont coplanaires ou non, il est possible de faire appel à l’opération dite mixte ou triple scalaire. Si le résultat du produit mélangé est différent de 0, les vecteurs sont non coplanaires (identiques aux points qui se rejoignent).

Poursuivant le même raisonnement, on peut dire que lorsque le résultat du triple produit scalaire est égal à 0, les vecteurs en question sont coplanaires (ils sont dans le même plan). Prenons le cas des vecteurs A (1,2,1), B (2,1,1) et C (2,2,1). Si nous effectuons l’opération triple scalaire, nous verrons que le résultat est 1.

Etant différent de 0, nous sommes en mesure de soutenir qu’il s’agit de vecteurs non coplanaires. Il est également important de savoir, lorsqu’on travaille et qu’on étudie les vecteurs, s’ils sont non coplanaires ou de tout autre type, s’ils ont quatre caractéristiques ou signes d’identité fondamentaux.

Nous nous référons à ce qui suit: -Le module, qui est la taille du vecteur en question.

Pour cela, il est nécessaire de partir de la fin et du point d’application.

La direction, qui peut être de types très différents: vers le haut, vers le bas, horizontalement à droite ou à gauche. Elle est déterminée, logiquement, en fonction de la flèche à une extrémité.

Le point d’application, déjà mentionné ci-dessus, qui est l’origine à partir de laquelle le vecteur opère. La direction, qui est l’orientation acquise par la ligne dans laquelle le vecteur est situé. Dans ce cas, nous pouvons déterminer que la direction peut être horizontale, oblique ou verticale. Dans de nombreux domaines scientifiques et mathématiques, l’utilisation de ces vecteurs, coplanaires et non coplanaires, est utilisée, mais aussi de nombreux autres vecteurs existants.

Nous nous référons aux opérations simultanées, colinéaires, unitaires, angulaires, angulaires, libres. Avec n’importe laquelle de ces opérations peut être effectuée comme des sommes ou même des produits, qui seront entreprises en utilisant les différentes méthodes et procédures disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *