Trade Act


Pour faciliter la compréhension de la loi sur le commerce, il est nécessaire de revoir certains concepts. En principe, la notion d’événement peut faire référence à une action ou à une célébration.

Le commerce, d’autre part, est lié à l’activité que les gens exercent dans le but d’obtenir certains biens qu’ils ne peuvent pas produire eux-mêmes ; pour cela, il est nécessaire d’interagir avec les producteurs respectifs et de parvenir à un accord (échange de biens contre de l’argent). Enfin, un commerçant est toute personne qui a la capacité d’agir en tant que médiateur entre différents producteurs ; cette médiation est sa profession et il assume la responsabilité de la relation avec chacun de ses clients. Dans cette tâche, le trader reçoit un certain bénéfice. Ceci étant dit, on peut définir comme un acte de commerce, quelque chose appartenant à la portée légale qui se réfère à l’acquisition qui est faite, par la concrétisation d’un paiement, d’un produit ou des droits sur celui-ci, dans le but d’obtenir un profit ultérieur. Ce gain peut découler de la même condition que le produit au moment de l’achat ou de toute transformation qui en a modifié la valeur. L’utilisation juridique de la notion d’acte de commerce s’applique aux biens meubles, c’est-à-dire aux biens qui peuvent être déplacés sans que leur structure ne change ; sa contrepartie, les biens immobiliers, est constituée de bâtiments ou de terrains. L’acte de commerce, en bref, est l’acte juridique qui fait la distinction entre les affaires relevant du droit commercial et celles relevant du droit civil.

La réglementation des lois commerciales dépend de la réglementation en vigueur dans chaque pays. Ces règles sont chargées d’établir la portée, la capacité et la compétence de ces actes, conformément aux procédures pertinentes. Différents actes commerciaux De nombreuses classifications peuvent être établies au sein des activités commerciales, elles sont effectuées sur la base de différents critères, qui peuvent être :

· Public ou privé : si les personnes impliquées dans l’acte sont prises en compte. S’il est effectué sous le contrôle direct de l’Etat, il sera public ; sinon, il sera privé, ce qui ne signifie pas que l’Etat ne s’occupe pas des droits de chacune des parties, mais qu’il n’a aucun intérêt dans une telle opération ;

· Rivière, terre, mer ou air : selon les moyens utilisés par le commerçant pour transporter le produit et le type de communication qui existe entre les parties ;

· Commerce de gros ou de détail : selon le volume du produit. Par exemple : le commerçant qui a une entreprise de vente de produits alimentaires achète en vrac à un fournisseur (grossiste) et vend ensuite en petites quantités à des particuliers (vente au détail) ;

· Espèces ou crédit : en tenant compte de la forme de paiement avec laquelle l’échange est effectué.

Si l’acheteur paie avec de l’argent ou un chèque est dit à payer en espèces (le paiement est effectué instantanément) et s’il le fait par carte de crédit ou billet à ordre, ce sera à crédit (le paiement sera effectué à la fin du mois) ;

· Licit ou illicite : en fonction du degré de conformité avec les lois commerciales en vigueur.

Si elles ne sont pas respectées, elles sont dites illicites et si elles le sont, ce sera un acte commercial légal ;

· D’importation ou d’exportation : par rapport au lieu d’origine du produit, qu’il soit national ou étranger ;

· Libre ou monopolistique : si l’on tient compte du nombre de soumissionnaires sur le marché. S’il n’y a qu’un seul fournisseur, alors nous sommes confrontés à un acte de monopole ; s’il y a plusieurs commerçants qui offrent le même produit et qui sont en concurrence sur le marché, on dit qu’il s’agit d’un acte de libre-échange. Il est important que les participants à un acte commercial aient la pleine capacité de s’engager dans un tel commerce ; on peut savoir si la loi et le respect de celle-ci dans l’échange sont pris en compte. En outre, selon le secteur d’activité dans lequel il est commercialisé, les exigences caractéristiques de ce secteur doivent être prises en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *