Tourisme rural


Le tourisme rural désigne ce que les gens font lorsqu’ils voyagent et dorment dans des endroits différents des leurs (c’est-à-dire lorsqu’ils quittent temporairement leur domicile). Ces activités sont habituellement conçues pour s’amuser ou se reposer, et sont conçues pour une période de temps consécutive de moins d’un an. Rural, d’autre part, est un adjectif lié à son propre ou faisant référence à la campagne.

Les zones rurales sont à l’opposé des zones urbaines et comprennent les terres arables, les cultures et les cultures. Le tourisme rural est donc connu sous le nom de tourisme rural, c’est donc l’activité touristique typique qui se déroule dans un environnement rural, soit dans des petits villages (moins de 2 000 habitants) soit dans des zones proches des villes mais éloignées de leur centre urbain.

Un type de tourisme auquel nous nous attaquons et qui a connu une croissance importante au cours des dernières années en raison de causes diverses. L’une d’entre elles est sans aucun doute la nécessité pour chaque citoyen d’une grande ville de sortir de son rythme de vie effréné et stressant lorsqu’il peut profiter de vacances. Et il a besoin de paix, de détente et d’un repos absolu contre la circulation, le bruit et la pollution. Une autre des causes les plus importantes qui ont fait croître le tourisme rural est la crise économique qui affecte le monde entier. Le fait est qu’il n’ y a pas de prix aussi élevés que d’autres types de tourisme. En particulier, il vous permet de profiter de quelques jours de repos en famille, en investissant très peu d’argent. Les estancias, haciendas et fermes sont remodelées et restructurées pour pouvoir accueillir les touristes.

Le confort des hôtes est ainsi garanti. Le tourisme rural est généralement géré et pris en charge par les propriétaires des champs ou des estancias eux-mêmes.

Ces propriétaires montrent généralement aux visiteurs les activités agricoles typiques de la vie rurale. Le tourisme rural a souvent pour effet de rapprocher les habitants des villes et les communautés rurales. Tandis que les touristes apprécient l’environnement naturel et apprennent le travail agricole, les communautés d’accueil tirent profit des revenus générés par le tourisme. L’agritourisme, le tourisme de ranch, l’écotourisme et l’ethnotourisme sont quelques-unes des modalités qui, selon leurs caractéristiques, peuvent être incluses dans le tourisme rural. La première des modalités susmentionnées, l’agrotourisme, est importante pour souligner qu’elle a connu une croissance et une grande acceptation parmi les voyageurs. Non seulement cela leur permet de profiter de paysages naturels d’une grande beauté, mais aussi de participer activement aux espaces où ils séjournent, car cela leur offre l’opportunité de collaborer avec les habitants du lieu dans les diverses activités agricoles et d’élevage qu’ils pratiquent. Ils apprennent ainsi à cultiver, soigner les animaux, fabriquer des produits artisanaux et cuisiner des recettes traditionnelles. Sans oublier qu’ils peuvent aussi pratiquer des activités de plein air comme l’équitation ou les sports d’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *