Tige


La tige est la branche tendre qui pousse à partir de la flore. Le terme est également utilisé pour désigner l’unité formée par les feuilles et la tige. Il s’agit d’une branche appelée hyphes hautes, minces, hautes et aérées qui pousse souvent sur le dessus de la tige, mais qui, dans certains cas, étend également ses racines sous le substrat.

Bref, c’est une tige qui pousse dans le tronc de l’arbre et qui est capable de générer une nouvelle vie indépendante. La notion de progéniture est aussi utilisée pour nommer l’être humain qui descend d’un autre. Cette utilisation du concept est bien sûr liée à la croissance de la progéniture issue des plantes. Ainsi, les enfants d’une personne sont leur progéniture, même si le terme n’est pas utilisé fréquemment. C’est un mot archaïque et formel, plus approprié pour une pièce de théâtre ou un livre que pour la conversation quotidienne. Par exemple: « Ma progéniture m’ a trahi et a quitté avec mon pire ennemi », « Je veux laisser un bon héritage à ma progéniture », « Je ne supporte pas ta progéniture, ils font toujours du bruit et foutent la maison en l’air », « Nous sommes une famille respectée: ta progéniture doit comprendre et agir en conséquence ». Le terme est également utilisé pour décrire l’objet qui, grâce à sa forme, sert de support et de support à diverses pièces, ainsi que la barre qui est fixée sur un côté du plongeur pour permettre la mobilité d’un mécanisme. Des techniques sont en place pour favoriser le développement de la progéniture chez certaines espèces d’arbres. Une méthode courante consiste à couper le tronc d’un jeune arbre à une hauteur très basse, même au niveau du sol. Dans les années à venir, de nombreux petits verront le jour et le cycle pourra être répété jusqu’ à ce que la surface boisée soit augmentée. La durée du cycle dépend de l’espèce et du type de coupe. Il peut être une ressource très intelligente pour le reboisement de forêts entières à partir d’une même plante, car un nombre considérable de pousses pourrait être obtenu sans qu’il soit nécessaire de procéder à des processus de germination chimique et étant beaucoup plus susceptible de réussir ce travail. Dans de nombreux pays du monde entier, ce mécanisme naturel est utilisé pour lutter contre l’abattage sans discrimination, le reboisement de vastes étendues de terres dévastées par des incendies, des inondations ou d’autres catastrophes naturelles, ou même la destruction humaine pour la commercialisation du bois.

L’écrivain argentine Silvina Ocampo a écrit une histoire appelée « El vástago » (La Tige) et se réfère à la signification du mot qui a à voir avec les descendants. Dans ce travail, les situations extrêmes et l’évocation de mondes fous du noyau familial sont présentés comme des axes centraux. Il explore la possibilité que des personnes décédées prennent le corps d’autres êtres vivants, transmigrent leur propre âme à celle de ces individus, leur causant un changement complet de personnalité et les amenant à accomplir des actions qu’elles ne feraient pas normalement.

En outre, l’auteur tente d’aller plus loin en posant la question de savoir s’il est possible d’hériter au-delà du strictement génétique, c’est-à-dire de recevoir un héritage psychique dont le but est de continuer avec ce que d’autres ont commencé; un héritage dont il ne pouvait pas échapper. Enfin, il faut noter que si ce terme est souvent confondu avec le terme bâtard, il y a une grande différence entre les deux. Comme nous l’avons déjà dit, il s’agit de tout enfant naturel qui a un individu, mais le deuxième concept est lié aux enfants nés de relations extraconjugales ou qui ne sont pas socialement acceptés. Par exemple, Henry FitzRoy était le fils bâtard d’Enrique VIII, né de sa relation avec Isabel Blount.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *