Tension superficielle


Avant de commencer à élucider le sens du terme tension superficielle, ce que nous allons faire, c’est de connaître l’origine étymologique des deux mots qui lui donnent forme. En ce sens, on peut déterminer que les deux dérivent du latin: -La tension vient du « tensio », qui signifie « action et effet d’être étiré ». Il convient également de souligner qu’il est le résultat de la somme de deux composantes latines: l’adjectif « tensus », qui peut être traduit par « étiré », et le suffixe « -cion », qui est utilisé pour indiquer ce qui est l’action et l’effet susmentionné. La surface, d’autre part, vient de « superficialis », qui peut être traduit par « l’équivalent de la surface ». Dans son cas, il s’agit d’un terme composé de trois parties: le préfixe « super-« , utilisé pour indiquer « sobre »; le nom « facies », synonyme de « face »; et le suffixe « -al », utilisé pour indiquer « relative à ». Parmi les multiples significations de la tension, on peut citer sa signification comme la situation dans laquelle un corps se trouve sous l’influence de forces opposées, qui exercent une certaine attraction sur lui. La surface, d’autre part, est celle qui est liée à la surface: l’apparence extérieure, la limite ou la couche supérieure de quelque chose. Le concept de tension superficielle est utilisé en physique pour désigner la quantité d’énergie nécessaire pour augmenter la surface d’un liquide par unité de surface. Cette énergie est nécessaire car les liquides résistent à l’augmentation de la surface. La tension superficielle provient des forces qui agissent par les molécules cohésives des liquides. Ces forces ne sont pas égales sur la surface et à l’intérieur du liquide, mais en moyenne elles sont annulées. Comme les molécules de surface ont plus d’énergie, le système tend à minimiser l’énergie totale d’une réduction des molécules de surface, donc la surface du liquide est réduite au minimum.

L’une des propriétés de la tension superficielle indique que le liquide, étant donné qu’il a des forces de cohésion plus importantes, aura une tension superficielle plus élevée. Cependant, il faut garder à l’esprit que la tension superficielle est liée à la température, au milieu et à la nature du liquide.

On peut comprendre la tension superficielle comme une sorte de membrane élastique qui rend difficile l’entrée du liquide. En raison de ce phénomène, certains insectes ont la possibilité de se poser sur l’eau sans sombrer. En plus de tout ce qui a été indiqué, nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’il y a plusieurs mesures de la tension superficielle d’un liquide.

Cependant, l’une des méthodes les plus répandues et utilisées est la méthode Du Nouy, qui utilise deux « outils » importants tels qu’une feuille du liquide en question et un anneau d’aluminium. Sur la base de ces éléments, le calcul est effectué en tenant compte de paramètres tels que la force ou le diamètre de la bague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *