Tempérage


Avant d’entrer pleinement dans la clarification du sens du terme tempérage, il faut souligner son origine étymologique. Dans ce cas, on peut établir qu’il s’agit d’un mot dérivé du latin. On peut dire exactement que c’est le résultat de l’ajout de trois éléments de ce langage : -Le préfixe « ad-« , qui peut être traduit par « vers ».

Le nom « tempus », qui est l’équivalent de « temps ». Le suffixe »-ar », qui est utilisé pour former les verbes. Le verbe tempérer fait référence à atténuer, contenir, calmer ou atténuer quelque chose.

Le concept peut aussi mentionner le fait d’adapter une chose à une autre. Par exemple : « Le nouveau gouvernement devra travailler dur pour tempérer l’humeur des différents secteurs de l’économie qui connaissent des difficultés sur la scène internationale », « L’entraîneur cherchera sûrement à tempérer l’impact des paroles du capitaine », « Nous devrions tempérer les attentes des enfants afin qu’ils ne soient pas déçus lorsqu’ils arrivent ».

L’idée de tempérage est souvent utilisée en relation avec la modération d’une opinion, d’une activité, etc Supposons qu’un joueur de l’Inter Milan dise : « Je ne jouerai plus jamais pour une autre équipe de ma vie. Mais quelques mois plus tard, il dit :  » Si une offre attrayante est faite à l’équipe et à moi, je suis prêt à partir. Face à cette réalité, de nombreux journalistes soulignent que l’athlète a décidé de tempérer sa position et qu’il était ouvert au changement. D’autre part, il est connu sous le nom de tempérage (ou tempérage) le chocolat à un processus qui est effectué avec cet aliment pour être en mesure de le manipuler sans qu’il perde son éclat ou souffre des changements dans sa qualité de finition. Le tempérage du chocolat consiste à le chauffer puis à le refroidir à certaines températures afin de rendre sa structure plus stable. La méthode classique de tempérage du chocolat consiste à faire fondre les aliments au bain-marie, puis à en prendre les deux tiers pour les refroidir sur une surface de marbre. Pour cela, le cuisinier doit utiliser une spatule et remuer le chocolat. Une fois qu’il a refroidi et atteint la bonne température, ce chocolat doit être retourné dans son contenant d’origine pour être mélangé avec le reste et ainsi atteindre la température de tempérage. Dans le domaine de la gastronomie, le terme tempérage est utilisé non seulement pour désigner ce processus en relation avec le chocolat, mais aussi pour d’autres actions avec différents produits. Ainsi, par exemple, il est courant de mentionner le tempérage de la viande. Il s’agit d’une étape essentielle pour pouvoir préparer cet aliment de façon parfaite et juteuse. Il s’agit essentiellement de retirer la viande du réfrigérateur une heure avant qu’elle ne soit cuite.

De cette façon, il est considéré que le fait qu’il soit à température ambiante le rendra plus juteux et ne rétrécira pas lors de la friture ou des éclaboussures d’eau lorsqu’il est mis dans la poêle à frire. Bien sûr, il ne faut pas oublier qu’il est aussi très courant de parler de tempérage des œufs lors de la préparation d’un dessert, par exemple.

Ce processus consiste essentiellement à verser les œufs battus dans un bol et à ajouter un peu de lait ou de crème chaude pour les empêcher de cailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *