Tarantula


Tarantula est un terme dérivé du mot latin tarant? la, qui à son tour dérive de Tarentum. Cette notion, d’autre part, se réfère à la ville italienne de Tarento (région des Pouilles). Le concept est utilisé pour nommer les araignées qui font partie de la famille Lycoside.

Ces arachnides vivent en grand nombre dans la région de Tarento à cause du climat de la ville: d’où son nom. Les tarentules sont caractérisées par leur corps arrondi dans l’abdomen et recouvert de poils sur la poitrine. Ce sont des araignées vénéneuses, dont les piqûres provoquent un gonflement, mais qui ne sont pas graves pour les gens comme on le croyait autrefois. La croyance populaire était que les morsures de tarentule causaient le tarantisme: une agitation convulsive avec un malaise profond. La tradition a montré que pour combattre le Tarantisme, il fallait exécuter des mouvements frénétiques connus sous le nom de Taranta.

Avec le temps, une danse qui imite ces mouvements s’appelait tarantela.

L’idée de la tarentule se réfère généralement spécifiquement à Lycosa tarantula. Cet animal, qui peut mesurer environ 30 millimètres de long, habite des grottes et des rochers. Les femelles, plus grandes que les mâles, peuvent vivre environ quatre ans, alors que les mâles ne vivent que la moitié de ce temps. La famille des Lycosides, des araignées aranéomorphes (sous-ordre des araignées caractérisé par l’existence de chélicerae disposés en diagonale, qui aux extrémités se croisent) comprend le Lycosa mentionné, qui dans le continent européen sont généralement connus sous le nom de tarentule, bien que ce n’est pas tout à fait correct et peut conduire à une certaine confusion. En analysant l’étymologie du terme lycos, nous découvrons qu’il s’agit d’un terme grec qui peut être traduit par « loup », et cela se reflète dans le nom que cette famille a reçu dans plus d’une langue, comme l’anglais, dans lequel ils sont connus sous le nom d' »araignées loups ».

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les araignées appartenant à cette famille sont souvent appelées tarentules dans le langage courant. Grâce au poison, les tarentules peuvent chasser leurs proies.

Lorsqu’une tarentule mord un être humain, elle peut provoquer une inflammation, comme nous l’avons dit plus haut, mais pas de complications majeures. Tous les humains n’ont pas peur des tarentules; en fait, certains choisissent de les avoir comme animaux de compagnie, même si cela les prive de leur liberté, comme c’est le cas pour les poissons, les iguanes et les souris, car ils les gardent piégés dans de petites structures en verre. Bien qu’ils ne pourraient pas échapper à une cage, leurs « tuteurs » préfèrent le verre dans de nombreux cas pour se protéger contre les attaques de certains genres, comme Brachypelma et Grammostola, qui consistent à se lancer des poils pour se défendre contre les prédateurs, et qui peuvent causer de graves malaises dans l’épiderme, enflammer les muqueuses s’ils pénètrent par les narines ou de graves dommages s’ils entrent en contact avec les muqueuses. En termes d’alimentation, les tarentules peuvent chasser une grande variété d’insectes, y compris les blattes et les sauterelles, mais elles sont aussi capables de tuer certains rongeurs. La teneur élevée en protéines de votre alimentation est un point clé pour le changement réussi de la peau, et vous aide également à rester sans manger jusqu’ à cinq jours. Les tarentules changent généralement leurs exosquelettes deux fois par an, et c’est un phénomène très délicat, surtout si elles ne vivent pas dans leur habitat naturel. Lorsque ce processus ne se déroule pas correctement, généralement par une intervention humaine inadéquate, l’animal peut perdre la vie. L’un des facteurs les plus importants est la température: la tarentule préfère la chaleur, et il est essentiel de reproduire le climat dont elle a besoin pour survivre de la manière la plus approximative. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *