Strident


L’étymologie de strident nous conduit au mot latin stridens. Le terme est utilisé pour décrire l’une ou l’autre chose qui cause un rugissement ou une agitation. Par exemple, « Qui est cet homme strident ? C’est insupportable », « J’ai un groupe de rock strident : nous aimons jouer fort », « Une machine très stridente ne m’a pas laissé faire la sieste ».

Quand quelque chose génère un bruit gênant, il peut être mentionné comme fort.

Une porte qui provoque un grincement lorsqu’elle s’ouvre, pour ne citer qu’un cas, peut être signalée comme étant bruyante.

C’est aussi le nom donné à un véhicule dont le moteur émet des sons très forts.

L’adjectif peut même être utilisé par rapport au son lui-même lorsqu’il est désagréable et cause de l’inconfort. D’une manière générale, on peut dire que les sons forts rendent difficile le repos et même la concentration.

Une personne stridente, par contre, est ennuyeuse ou peu fiable pour son comportement agressif, ses gestes exagérés ou ses dictons scandaleux et controversés : « Le journaliste, critique strident de l’administration, présentera un nouveau livre dans lequel il dénonce des actes présumés de corruption », « Une personne stridente dans le public a généré des tensions parmi les artistes qui étaient sur scène », « Je ne voudrais pas travailler avec un collègue strident qui ne veut qu’être remarqué et attirer l’attention ».

« Strident et doux », enfin, est le titre d’un roman écrit par l’Anglais Adam Thirlwell. L’histoire commence lorsque le protagoniste se réveille dans un hôtel et trouve dans son lit une femme qui n’est pas sa femme et dont la tête repose sur une tache de sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *