Stalagmite


Le mot grec stalagmos, qui se traduit par « goutte à goutte », est venu au latin scientifique sous le nom de stalagmites. Ce terme dérive, dans notre langue, de la stalagmite: une roche qui s’élève dans le sol d’une grotte quand, à partir d’une stalactite, elle s’égoutte avec de la calcite (carbonate de calcium). Pour comprendre ce qu’est un stalagmite, nous devons donc d’abord faire allusion aux stalactites. Une stalactite se forme lorsque l’eau s’infiltre dans une caverne à partir de la surface, tombant dans des gouttes qui transportent des minéraux comme la calcite.

Ainsi, au fur et à mesure que le minéral se solidifie, une roche conique commence à se former sur le toit de la grotte: la stalactite.

Ce processus, à son tour, provoque la formation d’une autre formation, appelée stalagmite, qui est générée. L’eau avec de la calcite diluée s’écoule des stalactites dans le sol et s’accumule en couches qui, lorsque le minéral se solidifie à nouveau, produisent des stalagmites. Pendant que les stalactites pendent du plafond avec la pointe vers le bas, les stalagmites émergent du sol avec la pointe vers le haut. Qu’est-ce que les stalagmites, en bref? Ce sont des roches calcaires qui apparaissent dans le sol d’une cavité profonde. Sa formation est liée à la calcite ou à un autre minéral qui est dilué dans l’eau et qui se solidifie longtemps après par les conditions environnementales. Si la croissance d’une stalagmite à partir du sol est rencontrée avec le développement d’une stalactite du toit vers le bas, une colonne géologique peut apparaître. Ces piliers surviennent lorsque la stalagmite et la stalactite entrent en collision et se rejoignent, générant une formation unique du sol au toit de la caverne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *