Squelette


Le terme grec skéllein, qui peut être traduit par « desécar », est devenu squelette. Le savant latin est arrivé comme un sceleton, d’où vient le mot squelette. Un squelette est un ensemble d’éléments durs qui, articulés entre eux, donnent de la consistance au corps d’un être vivant, servant de support et protégeant ses parties molles. Chez les vertébrés, le squelette est constitué d’os.

Un squelette peut être considéré comme une structure qui soutient et protège les tissus mous. Grâce au squelette, les vertébrés peuvent bouger et soutenir les différentes parties de leur corps. Quand le squelette est interne, on appelle ça un endo-squelette. Les chiens, les chevaux et les pigeons, pour ne citer que quelques exemples, ont des endo-squelettes.

D’autre part, si le squelette est chargé de recouvrir la surface corporelle de l’être, il est appelé exosquelette ou dermo-squelette. Les crabes, les scorpions et les homards, entre autres, ont des exosquelettes.

Il existe également des exosquelettes mécaniques: des squelettes artificiels qui sont utilisés par l’homme à des fins défensives ou, dans certaines circonstances, à des fins médicales. L’armure, par exemple, est un exosquelette primitif que l’homme utilisait autrefois.

Au-delà des êtres vivants, le squelette est appelé squelette au cadre -physique ou symbolique – qui soutient quelque chose: « Malgré le tremblement de terre, le squelette du bâtiment est resté debout », « Le bateau s’est échoué il y a plus d’un siècle devant ces plages: il ne reste que son squelette, que l’on peut voir lorsque la marée descend », « L’archer, le marqueur central et la roue de confinement sont. « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *