Ski


Le mot ski dérive du ski français, qui à son tour vient de la langue norvégienne. C’est le nom donné à un patin allongé utilisé pour glisser sur l’eau ou la neige. Par extension, on l’appelle skier à l’activité sportive et récréative qui est pratiquée sur ces planches. Par exemple: « Lors des derniers Jeux Olympiques d’hiver, le pays européen a remporté sept médailles en ski », « Allez chercher les skis qui ont commencé à neiger et on peut s’amuser », « Mon rêve est de skier dans les Alpes ». Les skis d’origine étaient en bois.

De nos jours, différents matériaux tels que le titane, la fibre de carbone et d’autres sont souvent combinés. Les skis sont plus larges à la queue et à l’extrémité que dans le secteur central, où se trouvent les fixations: la chaussure du skieur y est accrochée.

La personne utilise également des cannes pour propulser et maintenir l’équilibre. En tant que discipline, le ski peut être pratiqué de façon récréative ou compétitive. Le plus populaire est le ski sur neige, généralement en montagne avec des pistes préparées pour cette activité. Le ski alpin est l’une des modalités de ski les plus populaires. Dans ce cas, le skieur doit descendre une pente dans les plus brefs délais et respecter un itinéraire balisé sur le circuit. Le ski de fond, quant à lui, consiste à parcourir une longue distance, même dans les plus brefs délais, mais sans pente: le sportif avance sur un terrain vallonné ou plat.

Un autre type de ski est le ski dans l’arrière-pays. Ce sont des excursions qui se déroulent dans des endroits qui ne sont pas balisés, c’est donc un peu comme l’alpinisme. Le ski nautique se développe enfin sur l’eau. Un bateau à moteur remorque le skieur, qui doit s’efforcer de ne pas perdre son équilibre pour ne pas couler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *