Simulation


Jusqu’au latin, il faut partir pour trouver l’origine étymologique du terme simulation dont nous parlons aujourd’hui. Elle est issue de l’union de deux composantes lexicales latines: le mot « similaire », qui peut être traduit par « similaire », et le suffixe « -ion », qui équivaut à « action et effet ». La simulation est l’action de simuler.

Ce verbe se réfère à la représentation de quelque chose, imitant ou feignant ce qu’il n’est pas. Par exemple: « L’arbitre a considéré que l’attaquant avait fait une simulation et a donc décidé de l’avertir », « Les autorités ont demandé aux employés de simuler le vote pour analyser s’ils sont qualifiés », « L’architecte a présenté une simulation informatique de ce que serait le bâtiment ».

La simulation peut être définie comme l’expérimentation avec un modèle qui imite certains aspects de la réalité.

Cela permet de travailler dans des conditions similaires aux conditions réelles, mais avec des variables contrôlées et dans un environnement qui ressemble au réel mais qui est créé ou conditionné artificiellement. L’idée est que la simulation nous permettra de tester le comportement d’une personne, d’un objet ou d’un système dans certains contextes qui, bien que non identiques aux vrais, offrent la plus grande ressemblance possible. Ainsi, il est possible de corriger les erreurs avant que l’expérience ne soit réellement réalisée dans le monde réel. Dans des domaines comme le génie industriel, il existe ce que l’on appelle la simulation de processus. Il s’agit d’un outil très important au sein du secteur, car il facilite grandement la mise en œuvre des projets et des tâches. Qu’est-ce que tu veux dire? Parce qu’il est chargé de représenter un processus à travers un autre qui est beaucoup plus simple et facile à comprendre. En d’autres termes, grâce à cette ressource, ce qui est atteint, c’est de pouvoir réaliser de bonnes conceptions dès la première fois et d’obtenir des produits qui nous permettent d’obtenir un plus grand profit ou un coût compétitif en termes de leur propre fabrication. Sur le plan économique et financier, il convient de mettre en évidence d’autres types de simulateurs.

Par exemple, en Espagne, il existe ce qu’on appelle un simulateur de location. C’est un outil mis à la disposition des citoyens pour qu’ils puissent remplir leur déclaration de revenus très rapidement et facilement. D’autre part, il existe également un système de simulation d’élections. C’est grâce à ce processus que nous sommes en mesure d’obtenir une approximation des résultats qui seront produits, par exemple, lors d’élections locales, régionales, nationales ou européennes. En Espagne, ce mécanisme est appelé simulateur électoral. Les simulations sont courantes dans l’aviation.

La formation des pilotes comprend des exercices en simulateur qui présentent toutes les commandes d’un aéronef pour voler virtuellement dans un environnement simulé. De cette façon, si le pilote fait une erreur dans le processus d’apprentissage, il ne subira aucun dommage parce que tout est une simulation; d’autre part, si l’erreur est faite dans un vrai vol, l’avion pourrait tomber. Ce que la simulation offre, dans ce cas-ci, c’est un environnement sécuritaire pour la pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *