Risueño


Risueño est un adjectif dont l’origine étymologique se trouve dans le mot latin risus, qui peut être traduit par « rire ». C’est la description de celui qui rit souvent fréquemment: « Tomás est un bébé très souriant », « Ce que j’aime chez Ana, c’est qu’elle sourit et a toujours bonne humeur », « Au travail je ne suis pas un homme souriant: je préfère le sérieux ». L’utilisation de ce terme a généralement une connotation positive lorsqu’il est utilisé pour décrire une personne, au lieu de dire « rire beaucoup », « tout le temps » ou, plus clairement, « trop ». Les gens souriants ont tendance à acclamer ceux qui les entourent, et cette qualité peut aller de pair avec une transparence particulière dans le traitement, une manière de se montrer à d’autres personnes très sincères et frontales, sans attitudes tordues ou intentions secondaires. L’adjectif est aussi utilisé pour décrire un visage souriant: « Pourquoi riez-vous autant? Que s’est-il passé? »,  » Cet après-midi, Felipe est particulièrement joyeux: il a bien reçu de bonnes nouvelles « ,  » Je suis amoureux de lui, tout le monde dit qu’ils me voient rire « . Dans ce cas, dire que quelqu’un sourit peut laisser entendre qu’il n’est pas connu pour rire très souvent, mais que c’est un événement inhabituel. Cette utilisation a généralement aussi une connotation positive, c’est-à-dire que l’expéditeur exprime sa joie à l’humeur de la personne souriante, ou ne cause pas de sensation négative.

Il suffirait d’ajouter l’adverbe « trop », par exemple, pour renverser la situation: « Aujourd’hui, tu souris trop, je ne sais pas ce qui t’arrive », pour qu’il soit clair que l’expéditeur n’aime pas le rire du locuteur, mais plutôt que ça le dérange. C’est drôle, par contre, c’est quelque chose qui provoque le rire, la joie ou l’amusement: « Mon copain m’ a donné un livre souriant qui m’ a amusé pendant de longues heures », « Je n’ai jamais vu un paysage aussi souriant et plein de vie », « L’acteur parlait de sa mère avec des mots souriants ». Ce sens n’est pas si commun dans le langage courant, mais on le voit généralement dans la presse et la littérature; au contraire, son utilisation pour décrire les gens est beaucoup plus fréquente. La notion de rire est souvent utilisée pour définir une atmosphère détendue, sans pression ni tension. Si un journaliste prétend qu’un groupe de députés s’est réuni dans un « contexte de rire », il se réfère à la participation des législateurs à une réunion agréable et cordiale. De même, il est possible de dire que quelque chose dont l’apparence fait sourire quelqu’un qui fait plaisir, joie ou joie est souriant; par exemple, pour décrire un espace naturel tel qu’une forêt, il est possible de dire qu’il sourit s’il cause un bien-être émotionnel à ses visiteurs. Ce dernier sens n’est pas non plus très commun dans le langage populaire, et en fait, beaucoup de gens peuvent avoir du mal à en comprendre le sens dans une phrase qui parle d’une « forêt souriante ». Un autre sens peu fréquent de l’usage définit le « sourire » comme synonyme de « favorable » ou de « prospère », deux adjectifs qui, bien que pas directement liés au rire, peuvent servir à souligner le positif et la santé de cette action pour l’être humain, d’une manière contraire à montrer une attitude sombre et excessivement sérieuse envers la vie. En Espagne, Risueño est un nom de famille partagé par différentes personnalités. Le militaire et vétérinaire Carlos Risueño y Mena, le sculpteur et peintre José Risueño et l’actrice Ana Risueño sont quelques-unes des personnes qui s’appellent ainsi. La Plaza de Risueño, enfin, est située dans le centre historique de Carthagène, une ville de Murcie (Espagne). Son nom rappelle celui d’un médecin qui vécut dans la première moitié du XIXe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *