Reproductivité


La notion de reproductivité ne fait pas partie du dictionnaire de l’académie de langues. Le concept est cependant souvent utilisé dans le contexte de la sexualité.

On peut dire que c’est un terme dérivé du latin. Plus précisément, son origine étymologique latine est le verbe « reproducteur », qui est le résultat de la somme de deux parties clairement différenciées de cette langue: le préfixe « re-« , qui est utilisé pour indiquer la répétition, et le verbe « producere ». Ceci, à son tour, se divise en deux parties: le préfixe « pro-« , qui signifie « en avant », et le verbe « ducere », qui peut être traduit par « diriger ». La reproductivité est la capacité d’une personne à avoir des enfants et à s’engager dans son éducation.

Cela signifie que le terme transcende la capacité de reproduction au sens biologique du terme, y compris les comportements, les attitudes et les sentiments qui sont liés à la parentalité et à la maternité. Beaucoup de choses sont discutées, étudiées et analysées en termes de reproduction. Au fil du temps, beaucoup d’informations ont été fournies sur ce sujet et certaines ont été mises en évidence, dont les suivantes: – La reproductivité est considérée comme le reflet de l’attitude narcissique ou de la projection de l’être humain. Pourquoi est-ce ainsi? Parce que celui qui devient père ou mère est fier de la ressemblance de son fils, parce qu’il est satisfait de voir qu’il atteint ou atteint les objectifs qu’il s’est fixés, parce qu’il se réjouit de suivre ses traces. – De la même manière, on croit que, en même temps, la reproduction devient une démonstration de la générosité de l’adulte en question. Et celui-ci pourra faire ressortir son côté moins égoïste au moment où la première chose pour lui devient son fils, il devient son fils, il vit parce qu’il a tout ce dont il a besoin, il pense d’abord à couvrir les besoins de sa progéniture et ensuite le sien.

La reproductivité implique, dans un premier temps, la possibilité d’avoir une relation sexuelle qui dérive de la fécondation, de la grossesse et de l’accouchement. Une fois ce cycle achevé, un nouvel être humain naît et d’autres stades de la reproduction commencent à se développer. Depuis la naissance d’un bébé, divers processus psychologiques et sociaux sont mis en branle. Les parents répètent ou maintiennent souvent certaines habitudes qu’ils ont apprises de leurs propres parents ou d’autres: une façon de nourrir les enfants, des directives pour l’éducation, etc Les parents planifient habituellement l’éducation de leurs enfants et prennent des décisions éclairées, en cherchant le meilleur pour le développement de leurs enfants.

L’exercice de la reproduction consiste à enseigner aux enfants des choses différentes afin qu’ils puissent s’intégrer dans la société.

Les parents veulent aussi souvent que leurs enfants leur ressemblent et adoptent leurs valeurs. La reproductivité, d’autre part, est perçue comme une capacité liée à la générosité: les parents donnent de leur temps et partagent avec leurs enfants ce qu’ils ont, matériel et symbolique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *