Réponse conditionnelle


Une réponse est la réponse qu’une personne donne à une autre lorsqu’elle est appelée ou requise. Le terme est également utilisé pour décrire la réaction à un stimulus ou la satisfaction d’une préoccupation. Conditionné, d’autre part, est celui qui est lié à une condition.

L’idée de réponse conditionnelle est liée à une forme d’apprentissage par association.

Le sujet apprend à fournir une certaine réponse après un certain stimulus. Pour mieux comprendre le fonctionnement des réponses conditionnées, il est utile d’étudier ce que l’on appelle des réponses non conditionnées. Il y a des réponses qui sont naturelles, comme un éternuement à une particule qui pénètre dans les narines.

Ces réponses naturelles, qui ne nécessitent pas d’apprentissage, sont inconditionnelles. Les réponses conditionnelles, d’autre part, découlent de l’expérience.

Le sujet est exposé au stimulus conditionné (non naturel) et réagit d’une certaine manière. De l’expérience émerge donc un apprentissage. Une réponse conditionnée, par exemple, peut être la peur des chiens.

Un enfant ne naît pas avec une peur naturelle de cet animal.

Cependant, si ses parents ont peur des chiens et élèvent le jeune enfant en l’avertissant de la dangerosité de ces animaux, l’individu finira par développer cette peur. Ainsi, face à un chien, il donnera une réponse conditionnée. Bien que nous n’aimons pas l’admettre, les gens vivent limités par de nombreux murs qui résultent d’expériences semblables à la peur des chiens, certaines plus profondes et plus difficiles à reconnaître que d’autres. Les structures sociales nous imposent toutes sortes de restrictions, à commencer par l’éducation et qui se poursuivent lorsque nous commençons à affronter le monde extérieur: des peurs diverses, le rejet de nouvelles idées, des goûts différents pour les hommes et les femmes, et même des « besoins »; avant que nous puissions nous-mêmes explorer notre moi intérieur, la culture nous enseigne le chemin que nous nous attendons à parcourir.

La réponse conditionnée est couramment utilisée comme méthode d’entraînement pour faire travailler diverses espèces animales au service de l’homme, que ce soit dans les spectacles de cirque et d’amusement ou dans le cadre d’une force de sécurité.

Un otarie peut apprendre que s’il fait certains tours, son dresseur le récompensera avec du poisson. De cette façon, il donnera des réponses conditionnelles à certaines commandes en attendant la récompense. Les êtres humains sont généralement soutenus par le degré de connexion qu’ils établissent avec les animaux grâce à une telle formation pour juger de leur intelligence. Cela peut être valable dans une certaine mesure, car si un individu comprend les indications d’un autre et agit comme ce dernier s’ y attend, on ne peut nier qu’il jouit de la capacité de comprendre les concepts au-delà des limites de sa propre culture; c’est cependant une vision obtuse et incomplète, car pour mesurer efficacement l’intelligence d’un être vivant, il faut d’abord connaître tous les aspects de son espèce, ses besoins, sa façon de penser, sa communication. Voyons ci-dessous les trois phases qui sont reconnues dans l’apprentissage d’une réponse conditionnée:

· pré-acquisition: le sujet reçoit les stimuli de façon isolée et sans les associer, de sorte qu’il est possible d’évaluer les réponses à chacune sans être confondu avec celles correspondant à une autre.

Toutes les réponses qui dépassent les limites de l’expérience doivent être correctement reconnues par une procédure appelée système de contrôle non couplé, qui permet de calculer très précisément la valeur de la réponse conditionnée;

· acquisition: la force de la réponse conditionnée commence à croître, tant en termes de durée que d’intensité. Extinction: son but est de faire disparaître la réponse conditionnée, bien que cela ne soit pas totalement atteint, puisqu’il y a toujours des résidus dans l’esprit, de sorte que la récupérer est relativement facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *