Remo


Remus est le mot latin qui constitue l’origine étymologique du terme Remus. C’est un objet qui, grâce à sa physionomie, permet d’augmenter la puissance d’un bateau ou d’un autre type de bateau. La rame est habituellement un poteau allongé avec une pelle à l’extrémité inférieure.

La personne doit prendre la rame avec sa main et la mettre dans l’eau, en laissant la partie de la pagaie submergée. En forçant, il fera bouger l’eau et fera bouger le bateau. Certaines des parties qui peuvent être appréciées dans une rame traditionnelle, à partir de la fin qui est laissée hors de l’eau, sont les suivantes: poing, script, lutteur, canne et pelle. La matière première choisie dans le passé pour la construction d’une pagaie était le bois, et divers matériaux étaient utilisés pour renforcer la structure, comme le chêne vert et le bronze.

L’extension minimale n’atteignait pas 2 mètres, alors qu’une rame de galère pouvait mesurer plus de 12 mètres.

Par exemple: « Victor va s’occuper d’une pagaie et je vais m’occuper de l’autre: dans quelques minutes, on arrivera à l’île et on pourra camper », « On a eu de gros problèmes quand une des pagaies s’est cassée », « Si tu te fatigues et que tu veux quitter la pagaie, on peut démarrer le moteur du bateau ». L’aviron, par contre, est le nom du sport nautique dans lequel les compétiteurs mènent une course avec des bateaux propulsés par cet instrument.

Il existe plusieurs types d’aviron, dont beaucoup incluent la participation de plusieurs personnes qui forment une équipe et naviguent sur le même bateau. Il est possible de distinguer les avirons pairs et les avirons à pointe. Dans le premier cas, la navigation est effectuée par un rameur au milieu du bateau, ou par deux rameurs assis sur un seul banc et manipulant les rames de manière à ce qu’elles ne se touchent pas, mais soient proches du centre du bateau. La rame à l’extrémité doit être conduite par un rameur situé sur le banc en face de l’échelle, et sa manivelle doit être proche du côté opposé du barillet (un petit piquet de forme ronde qui sert à attacher la rame et qui s’adapte au bord d’un bateau). Remo est aussi le nom d’un des jumeaux qui, selon la mythologie, a fondé la ville de Rome. Remo et son frère Romulus, d’après cette histoire, ont été allaités par un loup après que le roi Amulio leur ait ordonné d’être jetés dans le Tibre. Le panier transportant les enfants s’est finalement échoué sur la côte et un loup s’est occupé de les nourrir jusqu’ à ce qu’ils soient adoptés par quelques bergers. En Italie également, San Remo est le nom par lequel une ville est connue en espagnol dans la région de Ligurie, sur la côte méditerranéenne (plus précisément dans le golfe de Gênes). C’est un point de grand intérêt pour les touristes, pour des raisons telles que leurs marchés de produits marins, les fleurs et le festival de musique qui est présenté chaque année. Le San Remo Song Festival est né en 1951 et se déroule généralement de février à mars. Bien que sa formule originale ait changé au fil du temps, il s’agit fondamentalement d’un concours qui invite les chanteurs à interpréter des chansons originales, qui sont jugées par le public et un jury. Au début, ce concours a été utilisé pour déterminer la chanson qui sera envoyée au Festival Eurovision, bien que cela changea en 1966, après une défaite retentissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *