Réinsertion sociale


Le processus et les conséquences de la réinsertion ou de la réinsertion sont connus sous le nom de réintégration. La réinsertion, par contre, est l’action de rejoindre un groupe ou un ensemble qui, pour une raison ou une autre, avait été abandonné.

Enfin, l’adjectif social est lié à la société (le groupe d’êtres humains qui partagent la culture et l’histoire). L’idée de réinsertion sociale se réfère à la réintroduction dans la communauté d’un individu qui, pour une raison ou une autre, a été marginalisé. Le concept est souvent utilisé pour nommer les efforts visant à ramener les gens en dehors du système social dans le système. En ce sens, il faut dire que la société est comprise comme un système qui offre un abri et un soutien à ses membres. Les personnes qui font partie d’une société ont accès à certains services de base que l’État doit garantir et qui sont essentiels pour mener une vie digne: santé, éducation, etc Les personnes qui n’ont pas accès à ces services sont donc marginalisées de la société. Les programmes d’inclusion sociale visent à garantir que les personnes éloignées de l’enfermement social soient incluses. La réinsertion sociale, dans le même sens, vise à réinsérer ceux qui ont quitté le système.

La réinsertion sociale renvoie également à la réinsertion sociale des personnes qui ont purgé une peine d’emprisonnement et sont désormais en liberté. Dans ce cas, l’État doit faciliter l’accès à l’emploi afin de réduire au minimum les risques de récidive et de récidive. Dans le cas de l’Espagne, conformément à sa Constitution, qui dispose que les peines privatives de liberté doivent viser la rééducation et la réinsertion sociale (art. 25 2)), les établissements pénitentiaires mettent en place des ressources et des projets pour faire en sorte que les détenus puissent se réinsérer facilement dans la société dès qu’ils purgent leur peine. Plus précisément, les personnes qui purgent des peines d’emprisonnement ont accès à tout, depuis la possibilité de suivre une formation et une éducation formelle jusqu’ à l’apprentissage d’un emploi et l’exercice d’une profession.

Mais en plus de cela, ils peuvent aussi participer à des programmes d’intervention spécifiques, ils peuvent profiter des différentes activités culturelles qui sont organisées, ils ont aussi l’occasion de profiter des divers programmes et projets au sein de l’environnement sportif qui se préparent. Quant aux programmes d’intervention, nous devons montrer qu’il s’agit de projets, guidés et réalisés par des professionnels thérapeutiques ou psychologiques, qui le font pour s’assurer que les détenus peuvent surmonter les problèmes de toxicomanie. Mais en plus de cela, il existe aussi des programmes spécifiques pour les délinquants sexuels, les agresseurs, les malades mentaux. De la même manière, il ne faut pas oublier que d’autres projets de réinsertion s’adressent aux femmes, aux jeunes, aux étrangers, aux personnes qui, pour différentes raisons, risquent de se suicider, à celles qui ont souffert d’une situation violente qui les a marqués, aux victimes de mauvais traitements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *