Règne végétal


Les êtres vivants qui ne sont pas capables de se mobiliser par l’action volontaire intègrent le règne végétal. Les légumes poussent, se développent, se reproduisent et meurent, mais n’ont que peu ou pas la capacité de réagir à un stimulus externe.

Comme dans la plupart des classifications d’êtres vivants dans les royaumes, il n’ y a pas de consensus scientifique sur les organismes à inclure dans le règne végétal.

Même beaucoup doutent que cette classification soit appropriée.

Il existe de nombreuses classifications sur le règne végétal, bien que l’une des plus répandues soit celle qui établit qu’il se divise en deux grands groupes: -Les plantes sans fleurs, comme ce serait le cas des mousses et des fougères, parmi une autre large série d’espèces.

Les plantes à fleurs, qui sont multipliées par les graines et dont la plupart donnent naissance à des fruits.

Dans ce groupe, ils vont du sapin au poirier, entre autres.

Cependant, les experts recommandent que pour effectuer une classification exhaustive et claire des membres qui donnent forme au règne végétal, il convient de le faire à partir d’éléments tels que: fruits, graines, vases conducteurs, feuilles, feuilles, tiges, cotylédons. Ainsi, si l’on part de la présence ou de l’absence de ceux-ci, on peut obtenir un regroupement clair de ces derniers.

Il convient toutefois de noter que le règne végétal était déjà présent dans les premières classifications des organismes. Dans la Grèce antique, il y avait une distinction entre les animaux (les organismes qui vivent et peuvent sentir et croître), les plantes (vivent et grandissent, mais ne peuvent pas sentir) et les minéraux (qui grandissent, mais ne vivent pas et ne se sentent pas). Dans son sens le plus large, le règne végétal est aujourd’hui constitué de plantes et des aliments qui en sont dérivés, comme les fruits, les légumes, les céréales et les légumes. En plus de ce qui précède, il est nécessaire de découvrir une autre série de données intéressantes sur les sujets qui font partie du règne végétal susmentionné: -Les plantes sont autotrophiques, à l’exception de certaines espèces très spécifiques comme les carnivores ou les parasites.

Ils peuvent se reproduire sexuellement et asexuellement. Ils réalisent le processus de photosynthèse, qui permet la transformation de la lumière du soleil en énergie chimique, faisant ainsi de la matière inorganique une matière organique. Les membres de ce royaume s’identifient parce qu’ils sont les seuls êtres capables de faire leur propre nourriture et parce qu’ils n’ont pas d’organes des sens, bien que cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas réagir à certains stimuli. Le règne végétal, en ce sens, est indispensable à la vie humaine.

Les plantes absorbent le dioxyde de carbone et libèrent de l’oxygène, par exemple. L’homme, par contre, se nourrit de toutes sortes de légumes: bette à carde, oignon, pomme de terre, patate douce, patate douce, riz, maïs, citrouille, pomme, etc Beaucoup de textiles utilisés pour fabriquer des vêtements et du bois qui lui permettent de construire des maisons et des meubles, entre autres choses, proviennent également du règne végétal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *