Règlement


Le règlement est l’acte et le résultat du règlement ou du règlement. Ce verbe, en revanche, peut se référer à la mise en place d’une construction dans un lieu ou à la fabrication de quelque chose de ferme ou de stable. Au niveau général, l’établissement est l’endroit où un groupe d’individus est établi. Un village et une ville, dans ce contexte, sont des établissements humains. Actuellement, l’utilisation la plus courante du concept est liée au processus d’occupation et de peuplement des terres. Dans le passé, lorsqu’il y avait de grandes étendues de terre sans habitants, il était courant pour les migrants de développer des établissements. C’est ainsi que les nouveaux peuples ont émergé, et peu à peu, ils ont commencé à grandir dans des lieux jusqu’alors inhabités. L’idée de peuplement est également utilisée pour nommer l’occupation qui se produit par la force. On dit souvent que les Européens ont « découvert » l’Amérique et ont commencé à s’établir sur le continent après le premier voyage de Christophe Colomb (1492). Toutefois, ces établissements ont été créés par la conquête forcée de terres habitées depuis longtemps par les Autochtones de la région. Le degré de violence d’une telle confiscation des terres va bien au-delà des blessures physiques ou matérielles causées par les Européens, car ils ont détruit les cultures et les ont enterrées sans aucune considération ou respect pour les connaissances et les croyances qu’ils ont écrasées avec leurs bottes. Malheureusement, le mépris à l’égard des Autochtones est un problème qui existe encore aujourd’hui. Une autre signification fréquente de l’établissement est associée au groupe d’habitations qui, sans autorisation légale ou planification, sont établies sur un territoire. Ces implantations irrégulières surviennent lorsque les pauvres sans ressources économiques n’ont pas accès au logement, ce qui les force à construire leurs maisons là où ils le peuvent et avec les matériaux auxquels ils ont accès. Les villages dits d’urgence, les bidonvilles, les favelas ou les cantegriles sont des établissements informels. Dans le domaine du génie civil, il existe le concept de tassement du sol, qui peut être défini comme une compression de masse ou une déformation verticale du sol.

Ce phénomène peut se produire vers le haut ou vers le bas et se compose des trois composantes suivantes : Tassement immédiat : se produit à la suite de la déformation élastique du sol. Ce type de décantation peut être effectué dans des sols secs, humides ou saturés, sans affecter l’humidité du résultat final.

Les sols les plus appropriés pour l’observation de ce changement sont granulaires, et il est basé sur la théorie de l’élasticité, selon laquelle les solides élastiques linéaires subissent des déformations et des déplacements linéaires s’ils sont soumis à de petites déformations ;

· tassement par consolidation : c’est le changement de volume qui se produit dans les sols saturés cohésifs du fait qu’ils expulsent l’eau contenue dans leurs pores.

Les deux types de sols couverts par ce groupe sont argileux et argileux saturés, avec des graviers fins, et l’un de ses facteurs les plus importants est la perméabilité, qui devrait être faible. Le tassement par consolidation est une déformation qui dépend du temps ;

· tassement par compression secondaire : il résulte de l’ajustement de la structure du sol, puis il n’y a pas de compression des pores ou de contrainte. Dans son nom, le mot secondaire semble se référer au fait que cette compression se produit après une déformation, ce qui implique un effort effectif constant sans modification de la quantité d’eau dans les pores. Ce type de décompte est également dépendant du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *