Référendum


Un référendum est un mécanisme légal qui permet aux gens de ratifier ou de rejeter certaines résolutions du gouvernement. C’est un outil de démocratie directe, dans lequel les gens prennent une décision sans qu’il soit nécessaire de recourir à la médiation des représentants.

Toutefois, la pratique habituelle veut que le référendum soit un mécanisme qui fonctionne dans le cadre d’un régime démocratique représentatif. La question à l’étude sera résolue en faveur de l’option qui recueille la majorité des voix. Il convient de noter que tous les référendums n’aboutissent pas toujours à des résultats contraignants ou à une résolution qui soit effectivement mise en œuvre. Certains référendums sont de nature consultative et, par la suite, le pouvoir législatif doit prendre la décision finale. Lorsque le référendum est un référendum déterminant, il est dit contraignant. Un exemple de référendum a eu lieu en 2004 au Venezuela. A cette occasion, le gouvernement de Hugo Chávez a organisé un vote pour consulter la population s’il souhaitait que le président reste en fonction ou si, au contraire, son mandat devait être révoqué. Près de dix millions de Vénézuéliens ont voté et 58 % ont élu Chávez pour rester au pouvoir. En 2011, le premier référendum sur l’indépendance d’une nation a eu lieu. ce moment-là, plus de 98 % des électeurs ont choisi de faire en sorte que le Sud-Soudan devienne indépendant du Soudan et devienne un pays autonome. Ainsi, le 9 juillet 2011, l’indépendance du Soudan par rapport au Sud a été proclamée.

Le référendum révocatoire Le référendum de rappel est également connu sous le nom de révocation du commandement et est une procédure de participation politique et civile qui ne s’applique qu’aux gouverneurs et aux maires, en laissant de côté tous les autres fonctionnaires électoraux populaires, tels que les conseillers, les membres du Congrès, les députés et le Président lui-même.

Bref, c’est un droit politique par lequel le peuple a la possibilité de mettre fin au mandat de l’une des deux figures susmentionnées. Les fondements du référendum de rappel se trouvent dans le principe de la souveraineté populaire, un terme inventé pour exprimer un concept opposé à celui de souveraineté nationale, qui limitait la souveraineté à la nation. Il est également exact de dire que ce référendum reflète les fondements de la démocratie participative, toute pratique dans laquelle le peuple participe davantage aux décisions politiques de son pays que la démocratie représentative ne le ferait. Référendum obligatoire Processus qui commence par l’approbation par l’organe parlementaire de la soumission d’un objet au vote populaire et qui est une caractéristique de la démocratie directe en Suisse. La démocratie directe, également connue sous le nom de démocratie pure, se caractérise par le fait de permettre aux citoyens d’exercer directement le pouvoir dans une assemblée dont les pouvoirs peuvent conduire à l’adoption ou à l’abrogation de lois et à l’élection de fonctionnaires.

Référendum facultatif Outre le référendum obligatoire, le référendum facultatif est utilisé en Suisse comme mécanisme de démocratie directe.

Lorsqu’une loi nouvelle ou révisée est publiée au Feuille fédérale, la partie de la population qui n’est pas d’accord avec son entrée en vigueur a un délai maximum de cent jours pour recueillir 50 000 signatures de citoyens de son pays, ce qui peut donner lieu à la soumission de cette loi à un référendum. Ce n’est que si la décision de la majorité est favorable à la loi qu’elle peut prendre effet. La nécessité de recueillir les signatures des citoyens est une différence fondamentale entre le référendum facultatif et le référendum obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *