Réconciliation


La première chose que nous allons faire pour comprendre le sens du terme réconciliation est de déterminer son origine étymologique. Dans ce cas, on peut dire qu’il s’agit d’un mot dérivé du latin « reconciliationiliatio », qui peut se traduire par « l’action et l’effet de la réunification » et qui est formé par les parties suivantes: – Le préfixe « re », qui est utilisé pour indiquer « à l’envers ».

Le nom « concilium », synonyme d' »assemblée ». Le suffixe « -cion », qui est utilisé pour établir « action et effet ». La réconciliation est l’action et la conséquence de la réconciliation. Ce verbe fait référence au fait de laisser derrière soi un combat ou une confrontation, de revenir à une amitié ou à un autre lien qui a été interrompu par un désaccord.

Par exemple: « La réconciliation entre les artistes est arrivée après quatre mois d’éloignement, ce qui a inclus diverses discussions à travers les médias », « Je ne pense pas que la réconciliation entre nous est possible », « Quand il y a de l’amour sincère, aucun combat n’est permanent: il y aura toujours de la place pour la réconciliation. Supposons que deux amis s’éloignent parce que l’un d’eux a critiqué la femme de l’autre.

Après quelques mois sans parler, la personne qui a fait le commentaire négatif au sujet de la femme de l’ami l’appelle et s’excuse. Ainsi, lorsque l’autre accepte la demande de pardon, la réconciliation entre les deux est scellée.

Ces deux amis reviennent ensuite au lien et parlent et se retrouvent comme avant le combat. La réconciliation est l’activité la plus fréquente dans le domaine des relations de couple. Après une dure discussion et même une rupture, il y a ceux qui essaient de redéfinir les bords rugueux ou même d’être ensemble. Dans certains cas, les membres de la relation peuvent avoir recours à des conseillers affectifs, mais il est normal qu’ils essaient de retrouver l’amour qu’ils avaient en faisant leur part et en suivant ces conseils: – D’abord, chacune des parties devrait s’examiner et analyser ce qu’elle a fait de mal ou comment cela a contribué à ce qui s’est passé. Il faut aussi savoir se pardonner soi-même et, bien sûr, son partenaire. De même, il est essentiel d’avoir la volonté de vouloir réparer les choses et de laisser derrière soi le passé, ce qui s’est passé. Il est essentiel que le dialogue et l’empathie soient les pierres angulaires de cette démarche. Dans le contexte de la religion, la réconciliation est l’un des sacrements administrés par l’Église catholique. Aussi connu sous le nom de confession ou pénitence, ce sacrement permet au croyant d’obtenir le pardon divin pour les péchés qu’il a commis. Pour parvenir à la réconciliation, la personne doit confesser ses péchés devant un prêtre. Vous devez d’abord vous être repenti de votre comportement et avoir l’intention de ne pas répéter l’action. Une fois confessé devant le prêtre, il indique à l’individu une pénitence qui lui permet de réparer les péchés et finalement l’absout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *