Raisons financières


Connaître l’origine étymologique des mots qui façonnent le terme raisons financières est la première chose à faire pour en établir le sens. A cet égard, il faut savoir ceci: -Reasons dérive du latin « ratio », qui signifie « raison ». Le verbe français « financeur », qui peut se traduire par « pour couvrir une dette », dérive du latin « finis », qui est synonyme de « finis ».

Les ratios financiers, aussi appelés ratios financiers, sont des ratios qui permettent de comparer différentes données financières. Pour qu’une raison financière soit valable, vous devez comparer les informations qui correspondent à la même période. En particulier, ils sont utilisés dans le but clair de connaître la réalité d’une entreprise ou d’une division spécifique de celle-ci afin de déterminer si elle peut mener à bien le processus d’assumer certaines obligations ou même de nouveaux projets. Ces ratios ont toujours un sens lorsqu’on les compare dans une série chronologique. Une raison financière isolée ne fournit pas d’informations utiles sur une entreprise ou un organisme. Les raisons financières sont nombreuses. L’un des plus courants est la liquidité d’une entité et se calcule en divisant l’actif à court terme de l’entreprise par son passif à court terme. Ainsi, la raison révèle quelle disposition monétaire la société doit assumer ses obligations immédiates. Une autre raison financière de son utilisation habituelle est qu’elle est révélée par le niveau d’endettement par rapport aux actifs.

Pour calculer ce ratio, il faut diviser la dette totale (passif à long terme plus passif à court terme) par l’actif total.

Outre les deux ratios financiers précités, à savoir les ratios de liquidité et d’endettement, il existe deux autres ratios financiers: – les ratios de rentabilité qui, comme leur nom l’indique, visent à mesurer le degré de rentabilité d’une entreprise en question en termes de montants, de ventes ou de capital.

Dans ce cas, les indicateurs utilisés sont la marge bénéficiaire d’exploitation, la marge bénéficiaire brute, la rotation de l’actif, la marge bénéficiaire nette ou le rendement du capital investi. Raisons de la couverture. Ces derniers, pour leur part, mesurent la capacité de l’entreprise à couvrir ses obligations. Dans ce cas, certains des indicateurs utilisés sont le ratio de couverture totale ou la couverture totale du passif. Avec des ratios financiers différents, un analyste peut comparer les différentes périodes comptables de l’entreprise pour voir comment elle s’est comportée. Sur la base de ces évaluations, vous pouvez faire des projections. En conclusion, on peut dire que les raisons financières sont des outils d’analyse qui facilitent la prise de décision. En connaissant la raison de la liquidité et en comparant les différentes périodes, un gestionnaire peut déterminer si le moment est propice pour obtenir plus de dettes, par exemple. En règle générale, l’analyste gère pas moins de dix raisons financières pour avoir une vue d’ensemble du comportement de l’entreprise.

Certaines de ces raisons seront plus importantes que d’autres au moment de prendre une décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *