Prophylaxie


Même le Grec doit partir pour trouver l’origine étymologique du terme prophylaxie dont nous parlons aujourd’hui. Plus précisément, on peut dire qu’elle émane de la « prophylaxie », qui peut se traduire par « prévention » et se compose de trois parties différenciées: – Le préfixe « pro-« , qui signifie « avant ». Le mot « phylax », qui équivaut à « tuteur ». Le suffixe « -sis », qui est utilisé pour indiquer « action ». La prophylaxie est ce qu’on appelle la prophylaxie lorsqu’elle est pratiquée ou utilisée pour prévenir l’apparition d’une maladie ou d’une infection. La médecine prophylactique, en ce sens, est la branche de la médecine qui se concentre sur la prévention. La prophylaxie peut donc être développée à partir de l’action d’un médecin.

Le spécialiste donne des conseils, propose des mesures et tente de sensibiliser les patients pour réduire les risques de maladie. Si le patient est déjà malade, le médicament de guérison commence à se développer.

Il importe toutefois de garder à l’esprit que cette distinction est plus théorique que pratique.

Le médecin pratique habituellement les deux spécialités simultanément, puisque ses actions ont tendance à prévenir au moins une aggravation de l’affection. La médecine prophylactique commence dans le domaine de la santé publique.

L’État doit mener des campagnes de sensibilisation pour éduquer la population et veiller à ce que celle-ci agisse de manière responsable.

Par exemple, pour prévenir la propagation d’une épidémie de choléra, le gouvernement doit demander aux gens de faire bouillir l’eau avant de la boire, leur rappeler l’importance de se laver les mains, etc Dans le domaine de la médecine, il y a aussi ce qu’on appelle la prophylaxie antibiotique, qui implique l’utilisation de certains médicaments, notamment les antibiotiques, pour prévenir l’apparition de certaines maladies ou pour contrôler celles qui existent. Ceux qui souffrent de problèmes de coagulation, par exemple, rencontrent la possibilité d’utiliser différents types de prophylaxie: -Primaire, c’est-à-dire celle qui est pratiquée en continu avant la seconde hémorragie. Secondaire, traitement qui débute après deux ou plusieurs hémorragies et avant l’apparition de la maladie. Tertiaire, qui a lieu lorsque la pathologie est apparue et est chargée de l’empêcher de progresser. Bref, la prophylaxie est ce qui réduit le risque de contracter une maladie. En tant que nom, prophylactique est synonyme de préservatifs ou préservatifs, la gaine de latex utilisée pour couvrir le pénis lors d’une relation intime et minimise ainsi le risque de propagation des maladies sexuellement transmissibles. Enfin, la chimioprophylaxie implique l’utilisation de médicaments pour prévenir certaines maladies. Nous ne pouvons pas non plus oublier que le terme dont nous parlons est utilisé dans l’arène des échecs avec un sens différent. Exactement dans ce jeu est utilisé pour définir l’ensemble des jeux qu’une personne fait sur le plateau dans le but non seulement d’améliorer la position sur le plateau, mais aussi d’empêcher l’adversaire peut faire de même avec le sien. L’ouverture espagnole est l’un des gestes prophylactiques les plus connus et utilisés par les grands maîtres de ce sport, comme ce serait le cas de Gari Kásparov, Anatoli Kárpov et Mikhail Tal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *