Prédestiné


L’adjectif Prédestiné s’applique à celui dont le destin est déjà écrit. De cette façon, il est entendu que la personne prédestinée voit sa fin finale définie dès le moment de sa naissance par l’œuvre d’une divinité ou d’un cas de force majeure. La prédestination est la destination qui est faite avant quelque chose.

Le concept est utilisé dans le domaine de la religion pour nommer le dessein de Dieu qui sélectionne, par la grâce divine, les personnes qui atteindront la gloire.

Selon cette croyance, les êtres humains naissent prédestinés parce que Dieu décide de leur destin.

Dans ce contexte, Dieu n’est pas seulement le Créateur, mais aussi l’évolution des chiffres selon sa volonté. La prédestination s’oppose donc à la notion de libre arbitre.

Si l’on croit que l’homme est prédestiné, il est admis que Dieu connaît la destinée de tous les êtres humains.

Cette pensée ouvre la porte à divers débats théologiques et philosophiques: si Dieu est bienveillant et sait ce que chaque sujet va faire, pourquoi permet-il aux gens de faire le mal? D’autre part, si le mal est justifié par le libre arbitre, la prédestination n’existerait pas.

Le calvinisme est l’une des doctrines qui affirmait que les hommes étaient déjà prédestinés.

Ce mouvement, dirigé par le théologien français John Calvin au XVIe siècle, postule que, bien que Dieu ait déjà défini qui atteindrait la gloire et qui ne le ferait pas à partir du moment de la création, les gens devraient chercher en eux-mêmes la grâce divine et agir selon les lois de Dieu pour démontrer (et se prouver) qu’ils étaient parmi les élus. Bien qu’une doctrine selon laquelle les actions de chaque individu ne sont pas pertinentes parce que Dieu a planifié son destin ne semble pas être le meilleur moyen de promouvoir une conduite morale, le calvinisme a été largement accepté.

La raison de son succès est que pour découvrir en soi-même les signes de la grâce divine et prouver que Dieu l’ a choisi, il faut rester dans la ligne de comportement propre à une bonne personne. Comme on l’ a observé, cette doctrine peut être considérée comme une prophétie qui se réalise elle-même, c’est-à-dire qu’une fois formulée, elle devient la cause même de son existence. Le bouddhisme interprète la prédestination d’une manière très différente.

En premier lieu, elle ne la relie pas à l’existence ou à l’œuvre d’une entité divine; en ce qui concerne son sens, elle part de l’observation que certains faits se produisent d’une manière enchaînée. La prédestination peut aussi être utilisée pour parler d’autres concepts, tels que le futur, le karma, le jugement final ou le destin, toutes les idées appartenant au déterminisme, une doctrine philosophique qui lie toute action et pensée humaine à la chaîne cause-conséquence, impossible à briser.

Il est également possible de parler de prédestination d’un point de vue purement physique, comme c’est le cas pour les voyages dans le temps. De cette façon, il traite des événements qui se produiront dans l’avenir, contrairement aux croyances qui pointent directement vers la vie au-delà de la mort.

Il est important de faire la distinction suivante: alors que dans un univers où chaque décision que nous prenons altère l’avenir, il y a des événements infinis possibles, dans un univers prédestiné, tout ce que nous expérimenterons a déjà été déterminé par une force supérieure.

La discussion sur l’omniscience de Dieu est souvent incluse dans le sujet de la prédestination, car s’il peut connaître tous les événements, il doit être capable de voir à la fois le passé et l’avenir. Bien que les deux concepts semblent pointer du doigt la même chose, il y a une différence substantielle: si notre passage dans ce monde est prédestiné, cela signifie que Dieu l’ a tracé; l’omniscience, par contre, n’implique pas une action directe de sa part, mais décrit son degré de connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *