Prairies


Une prairie est une surface qui présente un sol couvert d’herbe en abondance. L’herbe pousse habituellement à l’état sauvage, sans que personne ne la façonne ou ne la contrôle. Par exemple: « Ce n’est pas un jardin, c’est un pâturage », « Le cadavre a été trouvé dans un pâturage et il était couvert de végétation », « Ma mère ne me laisse pas jouer dans le pâturage parce qu’elle dit qu’il peut y avoir de la vermine. Les prairies, par contre, sont une espèce d’écosystème où les mauvaises herbes abondent.

Il s’agit d’écosystèmes qui peuvent être nés de l’action de la nature ou de l’activité humaine pour obtenir des terres aptes à l’élevage ou à la récréation. Selon les experts, plus de 25 % de la surface de la planète est couverte de prairies. La seule zone dans laquelle aucune prairie n’ a été enregistrée est l’Antarctique, en raison des conditions météorologiques. Une prairie se présente habituellement dans des zones qui, en raison de leur niveau de précipitation, permettent le développement d’herbes mais pas d’arbres qui constituent une forêt. Il convient de noter que, selon certaines caractéristiques, les prairies peuvent recevoir des noms spécifiques et être qualifiées de steppes, de pampas, de savanes ou de prairies.

Quand la terre a été modifiée par l’homme pour nourrir ses animaux, on parle de pâturage.

Grâce à ces pâturages, les vaches, moutons et autres animaux peuvent être nourris directement, en mangeant les herbes qui y poussent.

Les prairies cultivées peuvent être présentées sous différentes formes, parmi lesquelles:

· les prairies: c’est une prairie plate ou légèrement en relief, des terres irriguées ou humides, où l’herbe est semée pour nourrir les animaux et où le fourrage est préservé en cas de surplus. Typiquement, ce type de prairie se rencontre dans des zones relativement chaudes et humides, où la sécheresse n’est pas fréquente.

Ses plantes appartiennent à la classe herbacée pérenne verte, ont une hauteur modérée et ses racines n’atteignent pas de grandes profondeurs;

· pâturage: c’est une forêt claire de chênes-lièges et de chênes verts, entre autres espèces d’arbres, avec broussailles ou prairies, dédiée aux activités humaines liées à l’élevage, la chasse et l’exploitation forestière pour obtenir des produits tels que les champignons, le liège et le bois.

Dans son étymologie, on trouve que le terme dérive de la défense, étant donné qu’ à l’époque de la Reconquête, qui a duré plusieurs siècles jusqu’en 1492, les bergers ont construit des clôtures pour protéger leur bétail;

· pâturage: la culture de tout produit qui permet de nourrir les animaux, comme l’herbe, l’ensilage et le foin. Les céréales et les fabacées (également appelées légumineuses, elles sont une famille qui comprend des herbes vivaces, des arbustes et des arbres dont le fruit est une légumineuse) sont également utilisées pour fournir les suppléments protéiques nécessaires. L’herbe est généralement entièrement végétale, mais le bétail domestique peut se nourrir de produits transformés par l’homme;

· herbe: ce terme peut aussi être utilisé comme synonyme d’herbe, d’herbe et d’herbe.

C’est un couvert végétal dense et souvent utilisé pour décorer jardins et prairies, ou comme base pour des activités récréatives et sportives telles que le football et le rugby. Les pelouses peuvent être trouvées dans un grand nombre d’espèces, qui peuvent être divisées en climats humides et tempérés (tels que agrostis tenuis, festuca rubra et poa nemoralis) et en climats subtropicaux ou secs (y compris cynodon dactylone et zoysia japonica). .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *