Pouvoir anaérobie


Pour commencer à analyser le sens du terme pouvoir anaérobie, il faut d’abord connaître l’origine étymologique des deux mots qui le composent: -Le pouvoir dérive du latin « potentia », qui peut se traduire par « qualité de celui qui a le pouvoir » et qui est le résultat de la somme de trois éléments: le verbe « posse », qui signifie « pouvoir ». Anaérobie, d’autre part, émane du grec et se compose des parties suivantes: le préfixe « an-« , qui est synonyme de « péché »; »aero », qui peut être traduit par « air »; »bio », qui signifie « vie »; et le suffixe « -ikos », qui est utilisé pour indiquer « lié à. « .

L’anaérobie est un adjectif lié à l’anaérobie (la vie qui se déroule dans un environnement dépourvu d’oxygène). L’anaérobie est donc associée à un manque de cet élément chimique vital. L’exercice anaérobie est connu sous le nom d’activité physique de durée réduite mais de haute intensité, dans laquelle le métabolisme des muscles ne fait pas appel à l’oxygène dans l’échange d’énergie.

Dans cette optique, nous pouvons souligner que la puissance anaérobie est le pouvoir de l’être humain d’effectuer une activité physique intense et brève.

Cette capacité est associée à la vitesse à laquelle la personne peut atteindre et à l’endurance de ses muscles. Un sujet ayant une bonne puissance anaérobie sera en mesure de réaliser des activités physiques d’une grande intensité en quelques secondes. L’intensité des exercices est généralement mesurée en fonction de la fréquence cardiaque par minute enregistrée par l’athlète. Lorsque ces pulsations dépassent 170 pulsations par minute, l’exercice sera jugé intense et exigera que la personne ait un pouvoir anaérobie suffisant pour y résister.

En particulier, on peut dire que la puissance anaérobie est liée à la puissance musculaire, l’endurance musculaire et aussi la vitesse. Lorsque vous faites des exercices basés sur celui-là, ce que les athlètes réussissent est de renforcer les différents muscles, plutôt que de brûler les graisses. Les athlètes qui pratiquent la discipline de la gymnastique artistique sont de très bons exemples de personnes qui pratiquent des exercices liés à la puissance anaérobie.

En plus de ce qui précède, nous ne pouvons pas ignorer l’existence de ce qu’on appelle l’entraînement lactique anaérobie, qui est basé sur des efforts intensifs qui sont effectués dans un intervalle de 20 à 120 secondes. La puissance aérobie, d’autre part, est liée à la capacité organique de compléter des exercices qui durent au moins trois minutes et ont une intensité moyenne ou faible. Un exemple d’exercice aérobique est le jogging: l’individu, en le faisant, a la possibilité d’inhaler et de remplir ses poumons d’oxygène.

Au lieu de cela, tout en effectuant une activité anaérobie (comme une activité abdominale), cela ne peut pas être fait. En bref, la puissance anaérobie montre la résistance de l’organisme à l’effort avec une quantité réduite d’oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *