Potentiel électrique


La notion de potentiel peut être utilisée de diverses façons. En tant qu’adjectif, il se réfère à quelque chose qui a du pouvoir, des vertus ou un pouvoir. Le potentiel peut aussi être un type de magnitude qui indique des changements dans d’autres grandeurs différentes. L’électricité, par contre, est quelque chose qui a ou transporte de l’électricité, ou qui fonctionne grâce à elle. Le potentiel électrique est le travail qu’un champ électrostatique doit accomplir pour déplacer une charge positive unitaire d’un point à un autre.

On peut donc dire que le travail à effectuer par une force extérieure pour déplacer une charge d’un point de référence à un autre est le potentiel électrique. Il convient de mentionner que ce concept ne doit pas être confondu avec le concept d’énergie électrique potentielle, bien que les deux soient liés dans certains cas, puisque cette dernière est l’énergie qui a un système de charges électriques en fonction de sa position. En tant que formule, il est indiqué que le potentiel électrique d’un point X à un point Y est le travail nécessaire pour déplacer la charge positive unitaire q de X à Y. Les volts et les joules (ou joules) sont les unités utilisées pour exprimer le potentiel électrique. Il est important de considérer que le concept de potentiel électrique part de l’idée de ce qu’on appelle un champ conservateur, où il y a une force avec une tendance à compenser la force propre du champ pour que la particule chargée reste en équilibre statique.

Si l’intention est de travailler avec des charges mobiles, il faut faire appel aux potentiels de Liénard-Wiechert. Dans le cadre d’un circuit électrique, le potentiel électrique existant à un point donné reflète l’énergie des unités de charge lorsqu’elles traversent le point en question.

Lorsque le chargeur traverse le circuit à la manière d’un courant électrique, il perd de la puissance lorsqu’il traverse les différents composants. Cette perte d’énergie aura des manifestations différentes à travers des œuvres telles que l’illumination qui apparaît dans une lampe ou le mouvement qui est réalisé dans un moteur, pour ne citer que deux possibilités. Pour récupérer de l’énergie, la charge doit passer par un générateur de tension. Si vous avez une charge d’essai positive (ce que nous appellerons q sous-zéro) avec un champ électrique, et qu’elle se déplace du point A au point B, en maintenant sans exception l’équilibre, alors le travail à effectuer par l’agent qui transfère la charge doit être mesuré avec la formule indiquée dans l’image, qui est appelée différence de potentiel électrique. Ce travail (W sub AB) peut avoir une valeur négative, positive ou nulle et le potentiel électrique correspondant à B peut être inférieur, supérieur ou égal au potentiel de A. Selon le Système International d’Unités (SI), auquel tous les pays à l’exception des Etats-Unis, du Libéria et de la Birmanie répondent, la différence de potentiel électrique doit être représentée par Joule / Coulomb, ce qui équivaut à 1 volt. L’énergie qui est acquise pour un électron se déplaçant le long d’une différence de potentiel électrique de 1 volt est appelée électronvolt (eV). Lorsque de plus grandes unités d’énergie deviennent nécessaires, il est possible d’utiliser le kiloelectronvolt, le megaélectronvolt ou le gigaelectronvolt. Si cette définition s’applique à la théorie des circuits, il est possible de souligner que le potentiel électrique à un point donné n’est rien de plus que l’énergie de chaque unité de charge au moment où elle traverse ce point du circuit. Par conséquent, si l’unité de charge traverse un circuit et devient du courant électrique, elle perd progressivement son énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *