Potable


Potable est un adjectif dont l’origine étymologique se trouve dans le latin potabilis. Le terme désigne ce qui est susceptible d’être bu sans conséquences nocives pour la santé.

L’eau potable est généralement appelée eau potable pour l’eau susceptible d’être consommée par les humains. Cela signifie que ce type d’eau peut être bu sans que l’action ne représente un risque pour la santé du sujet. Les propriétés que l’eau potable doit posséder sont déterminées par les autorités. Il s’agit de fixer certaines quantités minimales et maximales de minéraux, de pH, d’agents pathogènes, etc que l’eau doit présenter pour être classée comme potable. L’eau n’est plus potable lorsqu’elle présente des particules non dissoutes, des éléments toxiques, des virus ou des bactéries. Dans ces cas, la consommation d’eau est interdite car ces composants peuvent causer des maladies à la personne qui en boit.

Le manque d’eau potable est l’un des problèmes de santé les plus graves à l’heure actuelle.

Les personnes qui sont obligées de boire de l’eau insalubre peuvent souffrir de maladies diarrhéiques qui, dans certains cas, peuvent entraîner la mort. Il est donc important d’investir dans des stations d’épuration de l’eau dans les régions qui en ont le plus besoin. Ces installations peuvent faire appel à différentes technologies, poursuivant le même objectif: que l’eau soit propre à la consommation humaine.

Au sens large, l’eau potable peut être considérée comme n’ayant ni goût, ni couleur, ni odeur.

En tout état de cause, l’eau potable ne doit pas être laissée aux sens humains, mais doit être scientifiquement certifiée. Au niveau familier, par contre, la consommation d’alcool est quelque chose qui peut être accepté ou toléré. Par exemple: « Ce n’est pas un grand film, mais c’est potable: ce sera divertissant », « Cette idée est potable, laissons-lui une chance ». Dans de nombreuses régions du monde, l’eau du robinet n’est pas potable ou il n’est pas recommandé de la consommer sans un processus préalable; cela peut se produire pour plusieurs raisons, comme le fait que le réseau d’assainissement n’est pas optimal ou que l’eau n’est pas suffisamment chlorée. C’est pourquoi il est très important, lors de vos déplacements à l’étranger, de connaître la qualité de l’eau courante afin de décider si vous souhaitez la boire ou non.

Heureusement pour ceux qui ne veulent pas acheter de l’eau embouteillée (le plus conseillé pour éviter tout risque d’infection), il existe deux méthodes très simples à la maison pour obtenir de l’eau potable, qui sont expliquées ci-dessous:

· ébullition: c’est la méthode la plus efficace. L’eau bouillante assure l’élimination de tous les micro-organismes associés aux maladies, bien qu’il soit conseillé de la garder à 100 °C pendant au moins une minute et de la laisser refroidir à température ambiante. Certaines personnes recommandent d’ajouter une pincée de sel par litre d’eau pour améliorer le goût.

Désinfection chimique: si nous n’avons pas les moyens de faire bouillir l’eau, nous pouvons toujours recourir à la désinfection avec les produits chimiques appelés halogènes, plus précisément avec le chlore et l’iode (ce dernier est plus efficace). Il convient de mentionner que certains micro-organismes peuvent résister à cette méthode, ce qui est le cas, par exemple, avec Toxoplasma, Cyclospora et Cryptosporidium. Avant de désinfecter l’eau, il est important de ne pas la couvrir; si nécessaire, il est possible de la filtrer avec un chiffon pour éliminer les traces de matière flottante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *