Porro


L’origine étymologique du terme porro, dont nous parlons aujourd’hui, se trouve en latin. En particulier, il provient du « porrum », qui peut être traduit par « espèce d’oignon ».

Porro est un concept polyvalent. Dans certains pays, c’est ainsi que certaines plantes liliacées sont appelées, qui sont comestibles et aussi appelées ajoporros ou poireaux. En ce sens, l’articulation la plus commune est Allium ampeloprasum var. Porrum. Il y a plusieurs recettes qui incluent le bulbe et les feuilles de l’articulation, dont la saveur ressemble à celle de l’oignon.

Il est possible de manger des soupes, buñuelos ou tartas de ajoporros.

Dans d’autres pays, le joint est la cigarette qui contient des feuilles de marijuana (cannabis).

Typiquement, ils abritent entre 250 et 750 milligrammes de marijuana, bien que cette plante soit parfois mélangée avec du tabac ou du haschich. La marijuana est piquée, pressée et emballée dans du papier fin, assemblant la cigarette.

Il est important de noter que la possession et/ou la commercialisation d’articulations est souvent punissable par la loi, bien que la sanction dépende de chaque acte législatif. Dans certains pays, la culture de la marijuana pour la consommation personnelle est autorisée.

Selon certaines théories, fumer un joint est souvent la première étape pour ensuite commencer à utiliser les drogues dites lourdes. Au-delà de ce raisonnement, il existe des preuves médicales que l’articulation est nocive pour le corps, de sorte que sa consommation est nocive pour la santé.

En outre, parmi les inconvénients du tabagisme habituel, on retrouve les désavantages suivants: -Il produit une faible concentration au travail et dans les études. Il peut donner lieu à un tempérament fort et à des changements constants. Cela peut créer de l’anxiété. On considère également qu’elle peut conduire la personne à ne pas faire face à la réalité de sa vie. Cependant, il y a ceux qui croient que les articulations peuvent aussi bénéficier de tels aspects: -Ils aident les gens à se débarrasser de l’inhibition. Les personnes qui souffrent de maladies telles que le cancer ou la leucémie sont considérés comme ayant l’avantage de fumer le tabagisme conjoint est qu’ils sont en mesure de réduire les nausées et les vomissements causés par les traitements forts qu’ils subissent. On croit également qu’ils aident les femmes à réduire leur douleur pendant les menstruations ou l’accouchement. Enfin, il est également important de noter que ces articulations aident à se détendre.

De la même manière, il est établi qu’ils peuvent aider à stimuler l’appétit. Dans certains groupes sociaux, cependant, le tabagisme est considéré comme normal et inoffensif. La musique reggae et le mouvement rastafarien sont souvent associés à la consommation de marijuana par l’intermédiaire des joints, et même les initiatives de décriminalisation sont organisées. Il ne faut pas oublier non plus que le reefer peut également être utilisé comme adjectif qualificatif d’une personne.

Plus précisément, il est utilisé pour désigner ceux qui sont considérés comme maladroits ou caractérisés comme étant plutôt brutaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *