Pompe hydraulique


Du latin bombus, le terme pompe peut être utilisé de différentes façons. Dans cette opportunité, nous resterons avec son sens comme le dispositif qui permet à un liquide d’être propulsé dans une certaine direction.

L’hydraulique, quant à elle, est celle qui est déplacée par l’action d’un fluide ou de l’énergie générée par le mouvement de l’eau.

La pompe hydraulique est donc la machine qui transforme l’énergie mécanique qui lui permet d’être activée en énergie à partir d’un fluide incompressible qu’elle déplace. En augmentant l’énergie de ce fluide, il augmente aussi sa hauteur, sa vitesse ou sa pression. C’est pourquoi les pompes hydrauliques sont utilisées pour déplacer le fluide d’une altitude ou d’un point de pression inférieur à un autre avec une altitude ou une pression plus élevée. Différents types de pompes hydrauliques peuvent être utilisés en fonction de leur entraînement ou de leur fonctionnement. Il existe des pompes manuelles, comme la pompe à bras oscillant, dans lesquelles une personne doit exercer la force.

Pompes à entraînement hydraulique (comme une grande roue), pompes pneumatiques (alimentation en air comprimé) et électropompes (moteur électrique). De plus, on peut nommer pompes volumétriques (qui sont basées sur l’hydrostatique) et pompes rotodynamiques (centrées sur l’hydrodynamique). Avec une pompe hydraulique, vous pouvez puiser de l’eau dans un puits ou acheminer l’eau courante aux étages supérieurs d’un bâtiment, pour ne citer que quelques-unes des possibilités offertes par ces machines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *