Pleine lune


Jusqu’au latin, il faut partir pour trouver l’origine étymologique du terme pleine lune: « plénilunium », qui signifie « pleine lune ». C’est un mot qui est le résultat de la somme de deux composantes de ce langage: – « Plénus », qui peut être traduit par « plein ». « Lune », synonyme de « lune ». Plenilun? um est une notion de la langue latine qui est venu à notre langue comme la pleine lune.

La pleine lune est simplement la pleine lune: c’est la phase pendant laquelle le satellite de la Terre peut être totalement illuminé depuis notre planète.

Cette particularité se produit lorsque la Terre se trouve entre le Soleil et la Lune. Cela se produit tous les vingt-huit jours, lorsque le cycle de la Lune est terminé. La pleine lune se produit en général environ quatorze jours après le novilunio (la nouvelle lune), l’instant où le satellite est situé entre notre planète et le Soleil et l’illumination de sa face visible est nulle. Il est important de noter que l’un des romans les plus importants en espagnol castillan à la fin du XXe siècle est « Plenilunio ». L’écrivain espagnol Antonio Muñoz Molina est celui qui, en 1997, a publié cet intriguant ouvrage qui raconte comment un inspecteur de police ressent le besoin de faire face à l’un des cas les plus compliqués de sa vie. Il doit découvrir qui est le criminel qui tue les filles et les adolescents en ville. Et pour le savoir, vous n’aurez qu’un seul indice: il ne commet ses méfaits que les nuits de pleine lune.

Son ancien professeur et un nouveau médecin légiste seront les personnages qui aideront le policier dans ce cas, qui secouera la société et le fera vivre l’un des moments les plus dramatiques de sa carrière au protagoniste. Le succès du livre est tel que trois ans après sa parution en 2000, le réalisateur Imanol Uribe décide de l’adapter au grand écran.

La distribution des acteurs était composée de figures telles que Miguel Ángel Solá, Juan Diego Botto et Adriana Ozores, entre autres. La pleine lune donne généralement naissance à divers mythes.

On pense, par exemple, que les loups-garous acquièrent leur condition animale les nuits de pleine lune. Cela peut être associé à la croyance que les loups hurlent à la pleine lune, ce qui est faux. Ces animaux, en réalité, hurlent toujours pour communiquer: ce qui se passe les nuits de pleine lune, c’est que, comme il y a une plus grande luminosité, ils sont plus actifs et, par conséquent, ils hurlent plus.

Dans l’Antiquité, on pensait aussi que la pleine lune pouvait être liée à la folie. C’est pourquoi des termes comme lunatic ont été développés, qui sont utilisés pour décrire qui est dérangé. La pleine lune a même été indiquée comme cause de l’insomnie.

La vérité est que la science n’ a jamais été en mesure de démontrer aucun effet de la pleine lune sur le comportement humain.

Tout cela est basé sur le folklore et les traditions qui ont été partagées de génération en génération et qui ont été transmises jusqu’ à nos jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *