Pilule


La première chose à faire est de déterminer l’origine étymologique du terme pilule. Et dans ce cas, nous pouvons dire que c’est un mot dérivé du latin, en particulier « pilula », qui peut être traduit par « boule de médecine ». Il s’agit d’un mot qui se compose de deux parties différenciées: « pila », qui est synonyme de « pelote », et le suffixe « -ula », qui est utilisé pour indiquer un diminutif. La pilule est un médicament conçu pour l’ingestion orale, qui est faite en combinant un excipient avec certains ingrédients actifs.

Il est courant que le concept soit utilisé comme équivalent à la capsule, au comprimé, au comprimé ou au comprimé, toujours lié au domaine de la santé. Il convient toutefois de noter qu’il existe des différences entre tous ces médicaments en ce qui concerne leur préparation et leur présentation.

Par exemple: « Quelle heure est-il? À quatre heures, je dois prendre la pilule, dit-elle, c’est une maladie très agaçante: je dois prendre cinq pilules par jour jusqu’ à ce que je me rétablisse. Par extension à ces significations, les contraceptifs oraux (pilules contraceptives orales) sont souvent appelés simplement pilules. Ces pilules sont prises par les femmes qui ne veulent pas devenir enceintes, car leurs composants (progestatifs et oestrogènes) empêchent la capacité de reproduction pendant la période d’ingestion.

Ces pilules empêchent l’ovulation.

Lors des rapports sexuels, donc, la femme ne peut pas tomber enceinte, puisqu’elle ne peut pas être fécondée par le sperme de l’homme: « J’ai arrêté de prendre la pilule il y a quelques mois, car avec mon mari nous voulons avoir un enfant », « Hier j’ai oublié la pilule ». La pilule du lendemain, par contre, est celle qui est administrée comme pilule d’urgence pour prévenir une grossesse non désirée. Ces comprimés prennent effet jusqu’ à cinq jours après le rapport sexuel en question. Toutefois, nous ne pouvons pas négliger l’existence d’un certain nombre d’expressions qui utilisent le terme en question. Ainsi, l’expression verbale « dorons la pilule » est utilisée couramment.

Il est utilisé pour indiquer que quelqu’un flatte une autre personne pour un avantage personnel quelconque. De la même manière, cette même locution est également utilisée pour enregistrer qu’une personne essaie d’adoucir autant que possible les mauvaises nouvelles de sorte que le destinataire n’est pas si affecté. Et, bien sûr, il y a aussi l’expression « avaler la pilule ». L’autre, par contre, sert à enregistrer que quelqu’un a complètement cru le mensonge qui lui a été dit. Il ne faut pas non plus oublier que dans certains pays, de manière familière, les pilules sont utilisées comme synonyme de mucus. Un exemple clair en est la phrase: « L’enfant de Maria Luisa n’arrêtait pas de lui mettre le doigt dans le nez pour prendre des pilules ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *