Photosynthèse


En grec, c’est là que nous trouvons l’origine étymologique du mot que nous allons analyser en profondeur. Ainsi, nous rencontrons le fait que la photosynthèse est le résultat de la somme de trois parties définies: la photo, qui est synonyme de « lumière »; la synthèse, qui équivaut à « avec »; et la thèse, qui peut être définie comme « conclusion ou position ». La photosynthèse est un processus métabolique que certaines cellules d’organismes autotrophiques réalisent pour synthétiser des substances organiques à partir de substances inorganiques.

Pour développer ce procédé, l’énergie lumineuse est convertie en énergie chimique stable.

L’adénosine triphosphate (ATP) est la première molécule dans laquelle cette énergie chimique est stockée. Dans la continuité de la photosynthèse, l’ATP est utilisé pour synthétiser d’autres molécules organiques. Concrètement, ce processus est réalisé par des êtres vivants qui sont en grande partie composés de chlorophylle. Ainsi, nous pouvons établir que la photosynthèse est réalisée par des algues, des bactéries et des plantes de différents types. Fondamentalement, on pourrait dire que ce processus est constitué de deux phases parfaitement différenciées: -? phase primaire. Comme la luminescence est également connue sous le nom de ce stade, c’est là que les réactions chimiques mentionnées plus haut ont lieu, grâce à la chlorophylle et à la lumière du soleil. Phase secondaire.

C’est ce qu’on appelle aussi la phase sombre et qui consiste à produire des composés formés par l’hydrogène, le carbone et l’oxygène. Pour ce faire, on ajoute de l’hydrogène au dioxyde de carbone et on produit ainsi les composés sans la lumière du soleil. La photosynthèse est essentielle à la vie sur notre planète car, en partant de la lumière et de la matière inorganique, elle synthétise la matière organique. Le procédé permet de fixer le dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère et de libérer de l’oxygène (O2). La photosynthèse est également très importante dans notre vie parce qu’elle permet d’atteindre l’équilibre parfait entre les êtres hétérotrophes et autotrophiques, parce qu’elle libère de l’oxygène et parce qu’elle est la clé de la diversité de la vie sur Terre.

Les chloroplastes que l’on trouve dans les cellules photosynthétiques des eucaryotes sont les organites qui permettent à la photosynthèse de se développer. Ils sont entourés de deux membranes et ont des vésicules appelées tilacoides, où sont logées les molécules et les pigments qui transforment l’énergie lumineuse en énergie chimique.

L’un de ces pigments est la chlorophylle.

Les facteurs externes qui influencent la photosynthèse sont la température, l’intensité lumineuse, le temps d’éclairage, la rareté de l’eau et la concentration de dioxyde de carbone et d’oxygène dans l’air.

Les scientifiques travaillent depuis des décennies sur la photosynthèse artificielle qui permettrait une reproduction contrôlée du processus pour capter l’énergie solaire à grande échelle et la transformer en énergie chimique.

Bien que l’objectif n’ait pas encore été atteint, la communauté scientifique estime qu’il sera possible de l’atteindre à l’avenir, compte tenu des progrès de la recherche.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *