Patriarcat


Pour déterminer l’origine étymologique du terme patriarcat, il faudrait dire qu’il vient du grec. Il se compose de deux parties de cette langue: « patria », qui peut se traduire par « famille ou descendance », et « archo », qui est synonyme de « mandar ». Le Patriarcat est le territoire de la juridiction d’un patriarche, sa dignité ou la durée de son mandat. Le concept est également utilisé pour nommer l’autorité ou le gouvernement du patriarche.

Ce concept (patriotique), d’autre part, nous permet de nommer la dignité des évêques de certaines églises, le fondateur d’un ordre religieux et certains des personnages de l’Ancien Testament qui étaient à la tête de grandes familles. Le Patriarche est aussi celui qui, en raison de son âge et de sa sagesse, exerce l’autorité dans une communauté ou une famille.

Reprenant à nouveau la notion de patriarcat, on peut dire que, pour la sociologie, c’est une organisation sociale primitive dans laquelle l’autorité est exercée par un patron masculin. Ce pouvoir s’étend aux parents de la même lignée. En d’autres termes, le patriarcat est un système dans lequel les hommes dominent les femmes. Les hommes oppriment les femmes, s’appropriant leur force productive et reproductive par des moyens pacifiques ou violents.

Puisqu’il n’ y a pas une telle organisation dans la société occidentale moderne en théorie, la notion de patriarcat est utilisée pour critiquer et condamner ces conduites ou politiques avec un chauvinisme masculin. Néanmoins, malgré cela, il faut quand même constater qu’il y a aujourd’hui une culture qui mise sur la figure incontestable d’un patriarche. Nous nous référons à la culture gitane, qui donne ce titre à un homme d’âge avancé. Il exercera non seulement, par l’expérience et la sagesse, l’autorité au sein de sa famille, mais aussi au sein d’un groupe particulier de personnes. Cet honneur lui donne l’occasion de devenir le principal responsable du respect des différentes lois de l’ethnie gitane et de la résolution des différents conflits et conflits qui peuvent surgir entre deux ou plusieurs familles.

En règle générale, le patriarche est identifié par son chapeau et sa canne, ainsi que par le fait d’être accompagné de deux ou plusieurs personnes qui s’occuperont de lui. En appliquant la loi de leur culture, ils tiendront toujours compte des valeurs les plus importantes de leur culture, telles que le respect des personnes âgées, le rôle important de la famille, la chasteté des femmes, la nécessité de remplir la parole donnée.

Dans ce dernier cas, la chose la plus importante pour chaque gitan est précisément sa parole. La division sexuelle du travail (avec des femmes chargées de tâches non rémunérées, telles que les travaux domestiques ou les emplois peu rémunérés), le manque d’indépendance économique (les hommes gèrent l’argent), la violence domestique et le harcèlement sexuel sont des questions liées à un certain type de patriarcat qui est toujours maintenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *