Parc écologique


Les parcs sont des espaces verts à usage public. Il s’agit de zones où il y a généralement une abondance d’arbres et de plantes, avec de l’herbe et diverses installations (telles que des bancs, des aires de jeux pour enfants, des fontaines et d’autres installations) qui vous permettent de profiter des loisirs et du repos.

L’écologie, par contre, est un adjectif qui renvoie à ce qui est lié à l’écologie. Ce dernier terme (écologie), dans son sens le plus large, désigne les interactions entre les êtres vivants et l’environnement.

Ces définitions permettent de comprendre l’idée d’un parc écologique, territoire caractérisé par le soin particulier que les espèces qui l’habitent reçoivent.

La gestion de ces espaces relève généralement de la responsabilité de l’État.

Le parc écologique a pour but de protéger l’écosystème dans lequel il est aménagé, bien que ces régions servent également de loisirs et permettent à la population de connaître la nature d’un lieu donné.

Grâce à l’intense attention que les autorités accordent aux parcs écologiques, les aires protégées permettent le développement de diverses recherches et études scientifiques.

Un parc écologique contribue donc à générer des connaissances précieuses sur les animaux, les plantes et le reste de l’écosystème en question. Selon les caractéristiques formelles, un parc écologique peut être classé de différentes façons et avoir des noms différents.

Au sein du groupe des aires protégées, il est possible de parler d’un parc national ou d’une réserve écologique, par exemple. La spécificité de chaque nom dépend des réglementations établies par le pays en question.

Les Pays-Bas sont réputés pour leur capacité à profiter des avantages du vent, et ce parc écologique a une manière très particulière de s’en souvenir: Superuse Studios, un cabinet d’architectes basé à Rotterdam, a décidé de construire un espace récréatif à Rotterdam en utilisant cinq lames de moulin jetées pour les transformer en toboggans, tunnels, tours et laboratoires. Le wikado est un exemple très particulier de la façon de réutiliser des matériaux qui auraient autrement été traités comme de simples déchets (bien que colossaux). Un des principaux problèmes à New York est l’évacuation des eaux usées, et ce n’est qu’un pouce de pluie qui va compromettre votre réseau d’égouts, ce qui entraîne des risques de pollution environnementale et des cours d’eau le long de ses rues. La création de parcs écologiques prêts à capter l’eau de pluie a été une excellente façon de lutter contre ce problème, selon le ministère de la Protection de l’environnement. Les plus de 10 espaces ouverts ont des jardins surélevés, des tonneaux, des couches souterraines de stockage d’eau et une chaussée poreuse, qui s’opposent à l’asphalte traditionnel comme matériau de base.

Kilburn Grange Adventure Play Park, Angleterre Avec un nom peut-être trop long, ce parc écologique a été créé par la société Erect Architecture et offre un environnement idéal pour le plaisir et le contact avec la nature. Ses installations disposent de structures idéales pour l’escalade, les toboggans, les tours et les salles extérieures. Grâce à la construction du jardin botanique, vous pourrez apprécier les différentes essences d’arbres dans toute son extension. Il est à noter que la plupart des matériaux utilisés pour la création de Kilburn Grange ont été recyclés et que ses roches sont naturelles. Skinners Shipping Container Container Playground, Australie A Melbourne, une société a décidé que Melbourne pourrait bénéficier d’un éco-parc construit à partir de conteneurs, et c’était une bonne chose. Le style unique de Skinners invite à l’aventure et démontre qu’il n’ y a pas de limites au désir de réutiliser les structures mises au rebut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *