Panspermie


La première chose que nous allons faire avant d’entrer pleinement dans la définition de la panspermie est d’en établir l’origine étymologique. En ce sens, on peut dire qu’il vient du grec, puisqu’il est le résultat de la somme de deux composantes de cette langue: -? le nom « pain », qui peut se traduire par « tout ». Le mot « sperma », qui équivaut à « graine ».

En plus de tout cela, nous devons exposer que la panspermie est un néologisme qui a été créé en 1865 par un biologiste allemand nommé Hermann Ritcher. La panspermie est une théorie qui prétend que les éléments qui sont des germes de vie sont distribués dans l’espace, se répandant dans différentes directions. Ainsi, la vie sur Terre n’est peut-être pas née sur la planète, mais pourrait provenir d’autres secteurs de l’univers.

Ce que la panspermie suggère, c’est que ces « semences » peuvent traverser l’espace et atteindre différents endroits de la manière dont nous connaissons les semis en agriculture.

Le développement de ces germes n’ a lieu que lorsque le contexte est favorable à leur épanouissement.

La panspermie a son origine dans la philosophie grecque. Au fil des ans, elle s’est adaptée à la biologie, à la chimie et à d’autres sciences. Le savant Svante Arrhenius est indiqué comme celui qui a pris les bases de la panspermie pour postuler que la vie terrestre aurait pu naître au-delà des confins de la Terre.

Pour expliquer l’émergence de la vie sur notre planète, la panspermie est souvent défendue à partir des connaissances sur la survie de certaines bactéries. Il a été démontré que les bactéries peuvent persister dans l’espace pendant de longues périodes: cela suggère que les « semences » de la vie terrestre ont peut-être traversé l’espace. Tout comme il y a des scientifiques en faveur de la panspermie, il y a aussi ceux qui sont contre.

Par exemple, ceux qui s’ y opposent estiment qu’il n’est pas possible, qu’il « boite » dans certains aspects comme ceux-ci: -? les dates et délais utilisés sur l’origine de la Terre ou sur quel est le temps qu’il faudrait pour que les micro-organismes extraterrestres atteignent notre planète ne sont pas compatibles, sans tenir compte de la théorie. Les micro-organismes susmentionnés qu’ils considèrent comme étant arrivés sur Terre n’auraient pas pu faire face aux températures ou au vent solaire, en raison des conditions qu’ils étaient censés avoir.

Les détracteurs de la panspermie soulignent également que la théorie n’explique pas l’ascension de la vie: elle change à peine le lieu d’origine.

Il y a aussi ceux qui prétendent qu’aucune bactérie ne pourrait survivre à l’impact d’une météorite (qui serait le véhicule des « semences ») sur notre planète.

Si cette théorie du pansperme, développée par Svante Arrhenius, était considérée comme exacte, nous trouverions alors l’affirmation qu’ à ce moment, les graines de la vie seraient trouvées en train de voyager dans l’espace. De cette façon, ce qu’ils feraient serait de planter cette vie dans d’autres points concrets de ce qu’est le cosmos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *