Onerous


Du latin onérosus, onerosus est un adjectif qui se réfère à quelque chose de lourd, lourd ou ennuyeux. Ce terme est généralement associé à des dépenses monétaires excessivement élevées qui ne font pas partie de l’ensemble des produits de première nécessité pour la vie. Dans le domaine du droit, un contrat qui est onéreux est un contrat qui implique une certaine considération.

Ce type de contrat implique généralement des avantages et des frais réciproques, avec un sacrifice équivalent de part et d’autre. Les transactions de vente peuvent être assujetties à des contrats onéreux, car le vendeur gagne un rendement sur ce qu’il vend et livre à son tour quelque chose, tandis que l’acheteur reçoit ce qu’il a acheté et doit payer quelque chose en retour. Une cause onéreuse, dans le même sens, est celle qui implique une commutation des prestations. Un autre concept commun en droit est celui du titre de propriété à titre onéreux, qui implique des avantages réciproques entre ceux qui acquièrent et transfèrent; il peut s’agir d’un acte commercial ou juridique exécuté par deux ou plusieurs parties, livrant des marchandises de valeur équivalente, ce qui est une situation opposée au profit.

L’idée de surabondance est souvent utilisée dans la vie politique pour désigner certaines dépenses de l’État. Les gouvernements doivent gérer de façon responsable les deniers publics tels qu’ils appartiennent à tous les citoyens; par conséquent, ils ne peuvent pas les utiliser à leur discrétion. Lorsque les partis politiques de l’opposition et les médias parlent de dépenses onéreuses, ils font allusion à des dépenses qu’ils jugent inutiles ou inutiles. Il est bien connu qu’aucun gouvernement n’est composé d’un tout honnête, et les citoyens se plaignent souvent du grand gaspillage qui caractérise les dirigeants de nombreux pays. Les dépenses onéreuses les plus couramment utilisées sont ensuite étudiées, bien que la liste soit plus longue et que bon nombre de ses éléments soient plus subtilement composés pour paraître justifiables. Premièrement, on sait que les gouvernements dépensent des millions (ou plutôt des milliards) de dollars en matériaux et fournitures, comme du matériel de bureau, de la nourriture, des vêtements et du carburant pour divers moyens de transport officiels. Sans parler d’un pays en particulier, il est particulièrement alarmant de constater que ces dépenses colossales ne sont généralement pas cohérentes avec la situation économique au moment de leur mise en œuvre historique; elles augmentent souvent de façon exagérée après une déclaration officielle en faveur d’un ajustement de la ceinture. Ce sont des contradictions de ce genre qui mettent en colère les gens, surtout dans le secteur du travail, qui n’ a pas de contacts spéciaux ni d’aide financière; les gens qui doivent passer une grande partie de leur semaine à travailler dur pour avoir accès à un niveau de vie proche de la subsistance, ne sont pas contents d’apprendre que leur gouvernement a triplé son budget pour acheter des ordinateurs et des uniformes pour ses fonctionnaires. D’autre part, il y a des cérémonies officielles, qui impliquent non seulement les frais de réalisation de l’événement lui-même, mais aussi ceux liés au transfert du personnel, de la nourriture et de l’hébergement. Dans ce cas-ci, il est plus difficile de convaincre les citoyens de la nécessité d’attribuer les milliards de dollars associés à ces présentations. Comment expliquez-vous pourquoi les politiciens ne peuvent pas mener une vie normale? Sont-ils des demi-dieux, peut-être, qui viennent d’une civilisation supérieure pour nous transmettre leur sagesse afin de nous sauver de nos erreurs, ou simplement des gens dont le travail est d’organiser la vie d’un pays? Notre culture est pleine de préjugés et de règles protocolaires, véritables barrières qui nous empêchent de mettre fin à un grand nombre d’injustices, et les dépenses publiques excessives sont un exemple clair des conséquences de ces structures rigides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *