Oligopoly


Lorsqu’un marché est dominé par un petit nombre de producteurs fournisseurs (les oligopolistes), on dit qu’il existe un oligopole. Le mot est d’origine grecque et se compose de deux concepts: oligo (« peu ») et polio (« vendeur »). Pour cette raison, oligopole signifie juste « peu de vendeurs ».

Comme il y a peu de participants dans ce type de marché, chaque oligopoleur est conscient des parts des autres. Les décisions d’un employeur affectent donc les décisions des autres. Les oligopoleurs profitent de leur position privilégiée pour générer des prix plus élevés et moins de production. Ces sociétés coopèrent entre elles afin de maintenir ce pouvoir et d’éviter la concurrence.

Lorsqu’il s’agit de parler pleinement de ce qu’est un oligopole, il est essentiel de connaître les principaux signes identitaires ou caractéristiques qui le définissent. Il convient donc de souligner qu’il existe deux types de produits: les produits différenciés, qui sont des produits transformés, et les produits homogènes, des matières premières. De même, un oligopole est identifié par le fait que, dans son environnement, la concurrence n’existe pas en tant que telle, étant donné qu’un nombre limité d’entreprises opèrent dans le même environnement, qui sont celles qui exercent un contrôle et une domination absolus sur lui. La troisième caractéristique d’une telle « organisation » d’entreprise est le fait qu’elle dépend très souvent de ses propres ressources dans la publicité et le marketing. Enfin, la quatrième propriété que nous y avons trouvée est l’utilisation très répandue de ce qu’on appelle le dumping.

Il s’agit directement de faire baisser les prix, même en dessous des coûts de production, afin de réaliser des bénéfices car, comme nous l’avons déjà dit, il n’ y a pas de concurrence. Cependant, il est également important de souligner qu’un signe d’identité que les oligopoles ont et qui n’est pas en leur faveur est le fait qu’ils rendent les choses difficiles et empêchent de nouvelles entreprises d’entrer sur le marché. Parmi les secteurs où il est le plus fréquent de parler d’oligopoles, on trouve le pétrole et l’électricité. Le fonctionnement d’un oligopole peut s’expliquer par les méthodes de la théorie des jeux. Avant les fonctions de coût des entreprises impliquées, chacune offrira ses produits à un certain prix et avec une quantité spécifique. Les acheteurs détermineront le montant réellement demandé pour chaque entreprise et donneront aux producteurs un certain niveau de profit.

Les producteurs peuvent aussi essayer de différencier leurs produits de ceux d’autres entreprises, afin que les consommateurs puissent les choisir. La théorie des jeux se réfère au fait que les décisions de chaque producteur dépendent des décisions de la concurrence.

Ceci est généralement représenté par une courbe de réaction. Si la situation hypothétique devait se produire où les courbes de réaction de toutes les entreprises se croiseraient à un certain point, cet ensemble de décisions impliquerait l’équilibre du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *