Novation


D’origine latine, le mot novation est utilisé pour désigner l’acte et le résultat du novar. Ce verbe est utilisé dans le domaine du droit pour désigner le remplacement d’une obligation donnée antérieurement par une autre. A partir de ce moment, la première obligation est annulée par l’acte. La novation consiste donc à modifier, transférer ou remplacer une obligation légale par une autre obligation ultérieure. Lorsque cette obligation disparaît, on parle de novation extinctive ou de novation propre.

Si, par contre, c’est l’obligation première qui est modifiée, il s’agit d’une novation de nature modificative ou irrégulière.

L’origine de la novation remonte à l’Empire romain, où il parvint à acquérir une grande notoriété au sein de la loi qui la régissait. Il a indiqué que la lettre avait été utilisée de manière claire et précise pour modifier le lien d’obligation qui avait été établi entre deux parties clairement différenciées. Toutefois, nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’elle occupe également une place centrale dans le droit allemand.

Un domaine où cette action que nous abordons aujourd’hui était clairement marquée par trois prémisses ou figures juridiques: la prise en charge de la dette, le contrat de modification et la cession du crédit. Elle peut également être divisée en novations subjectives (qui, à leur tour, sont subdivisées en novations actives ou passives), en novations objectives ou en novations mixtes. Les novations dites objectives sont entendues comme un contrat par lequel l’obligation initiale est évitée par un remplacement fondé sur une autre obligation avec des axes différents.

Pour que la novation existe, il doit y avoir une obligation de résiliation.

La novation crée une nouvelle obligation qui diffère de l’ancienne.

Il est important de noter que les parties doivent avoir l’intention et la capacité de novar. C’est la prémisse principale qui doit exister pour qu’une novation puisse être réalisée.

Cependant, ce n’est pas le seul. D’autres exigences sont donc nécessaires, comme l’introduction d’une nouvelle obligation, qui doit évidemment être différente de l’ancienne. Une fois la novation terminée, elle génère plusieurs effets. D’une part, le débiteur défaillant cesse d’être en défaut. Le délai de prescription est maintenant expiré et un nouveau délai est fixé à partir de la nouvelle obligation.

La novation hypothécaire est l’une des plus courantes et consiste à modifier les conditions d’une hypothèque sans changer d’institution financière. Les changements qui peuvent être apportés dépendent de la législation de chaque pays.

Dans le cas des changements qui peuvent se produire lorsque la novation hypothécaire en Espagne est effectuée, il serait nécessaire de souligner le taux d’intérêt, les augmentations de capital, l’indice de référence ou la durée de l’amortissement en augmentation et en diminution.

L’ensemble de ce processus se traduira par une série de frais obligatoires tels que la commission correspondante établie par la banque, le notaire, pour l’enregistrement foncier, les tâches de gestion et enfin les prix d’évaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *