Noun


Un nom est une classe de mots qui peut faire l’objet d’une phrase et qui désigne ou identifie un être animé ou inanimé. Dans les langues romanes, comme l’espagnol, les noms varient selon le sexe et le nombre.

Dans d’autres langues, comme le chinois, les noms ne varient jamais. Il y a des langues où il n’ y a pas de propriétés formelles entre noms et verbes, comme le nahuatl.

Classification D’un point de vue sémantique:

· les noms concrets: ils se réfèrent à des concepts indépendants, que l’on peut percevoir avec nos sens, ou imaginer et supposer qu’ils existent dans notre propre plan (une chaise, un ordinateur, une personne);

· les noms abstraits: contrairement au cas précédent, ce sont des concepts dépendants, qui servent à désigner des entités imperceptibles par nos capacités sensorielles, mais perceptibles à travers la pensée (amitié, amour, mal, foi). A leur tour, les noms abstraits peuvent être classés en: + des abrégés de qualité: ils sont liés à des adjectifs et représentent des propriétés ou des qualités d’êtres animés ou inanimés (fidélité, hauteur); + des abrégés de phénomènes: ils servent à désigner des états, des actions ou leurs conséquences (exercice, étude); + des abrégés de nombres: ils permettent de quantifier d’autres noms, avec plus ou moins de précision (branche, groupe, quantité). Selon la qualité d’unicité:

· noms communs:

· considérés comme des noms génériques de type, ils sont utilisés pour désigner tout membre d’une même espèce ou d’une même classe sans entrer dans leurs caractéristiques particulières (femme, chien, voiture);

· noms propres: ils servent à distinguer chaque individu des autres, comme c’est le cas pour les noms de villes ou de personnes, et doivent être écrits avec leur lettre initiale en majuscules (Tokyo, Cecilia).

En tenant compte du type de référence:

· les noms individuels: lorsqu’ils présentent leur forme singulière, ils se réfèrent à un seul spécimen d’une classe ou d’une espèce (feuille, ruisseau, montagne).

Dans les langues dont la grammaire contemple la forme plurielle, comme c’est le cas de l’espagnol, ces noms peuvent désigner un groupe (sauf si l’information numérique est ajoutée);

· les noms collectifs: ils sont utilisés pour nommer un groupe d’objets ou d’êtres, même dans leur forme singulière (ville, bosquet, troupeau, équipe). Dans leur forme plurielle, ils donnent l’idée d’ensembles de même nature indépendants les uns des autres. De sa composition:

· noms simples: ce sont des mots formés d’un seul terme (tasse, contrôle, coquille);

· noms composés: ils sont formés de l’union de deux mots simples (écran, compte-gouttes, gardien de but, pare-feu).

Selon la complexité de sa morphologie ou de son origine:

· les noms primitifs: ce sont ceux qui ont le rôle principal dans une famille de mots, qui représentent sa racine, et sont formés à partir d’un lexème de base (unité minimale, sans morphèmes grammaticaux) et peuvent ou non adopter des morphèmes pour leur genre et leur nombre (fleur, mer);

· les noms dérivés: ils sont générés à partir des termes primitifs, grâce à l’utilisation de Noms comptables:

· noms comptables: ce sont des concepts qui peuvent être comptés (pierre, coupe, pièce);

· noms innombrables: ils désignent des concepts qui ne peuvent pas être divisés en portions comptables (eau, bonheur, oxygène, gaz, pétrole).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *