Murale


La première chose que nous allons faire, avant d’entrer dans l’établissement de la signification du mot murale, c’est d’en préciser l’origine étymologique. En ce sens, il faut dire qu’elle dérive du latin, car elle est le résultat de la somme de deux composantes de cette langue: -? le nom « murus », qui peut être traduit par « muraille extérieure ». Le suffixe « -al », qui est utilisé pour indiquer « relatif à ». La murale est un adjectif utilisé pour désigner ce qui est lié à un mur. Le terme peut aussi être utilisé comme nom pour décrire la peinture développée sur un mur. Par exemple: « Les militants communistes ont peint une fresque de Che Guevara dans le coin de ma maison », « Les fresques murales de Siqueiros sont mes préférées », « Ce qui m’ a le plus frappé dans l’église, c’est sa fresque avec des allégories religieuses », « Nous devons embaucher un expert en réparations murales pour soutenir la structure ». Tout au long de l’histoire, les êtres humains ont toujours choisi les murs pour développer des manifestations artistiques.

La peinture rupestre s’est en effet développée sur les parois des cavernes.

Cerfs, bisons ou chevaux sont quelques-uns des animaux qui étaient habituellement représentés dans ces peintures murales ou rupestres qui se trouvent dans des espaces de grande valeur artistique et historique, comme ce serait le cas de la Cuevas de Altamira espagnole. L’essor de l’art mural a eu lieu à la Renaissance, avec de grands représentants comme Rafael. Parmi les fresques murales les plus célèbres, on peut citer celles qu’il a peintes dans la Chapelle Sixtine du Vatican. Il y a plusieurs façons de créer des murales artistiques. De nombreux artistes ont choisi de peindre sur les murs, comme les muralistes mexicains David Alfaro Siqueiros et Diego Rivera.

Cependant, il est également possible de réaliser des peintures murales en ajoutant des pièces céramiques ou d’autres matériaux au mur (comme le faisait le catalan Antoni Gaudí). De nos jours, l’une des formes les plus fréquentes de l’art mural est le graffiti. Cette technique consiste à peindre par pulvérisation les murs urbains, ce qui est souvent un crime (quand on peint sur des murs publics ou sur des murs qui appartiennent à des propriétés privées sans la permission du propriétaire). Nous ne pouvons pas non plus ignorer l’existence de ce qu’on appelle un cercle mural. C’est un terme utilisé dans le domaine de l’astronomie pour désigner un grand cercle, en termes de diamètre, qui a la particularité d’être gradué et a un oeil au centre.

De même, il y a le terme « couronne murale ». C’est un cercle de fleurs ou de métal qui a été donné autrefois à ces soldats qui ont fait preuve d’un grand courage et de courage.

Plus précisément, il a été donné à ceux qui devinrent les premiers à sauter par-dessus le mur des forteresses qu’ils attaquaient afin de pouvoir lutter durement contre les ennemis.

Cependant, dans le domaine de l’héraldique, on utilise aussi une couronne murale pour désigner celle qui est dessinée et placée sur les boucliers des différentes villes, c’est-à-dire celle qui les termine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *