Méthode scientifique


Le concept de méthode vient du grec methodos (« voie » ou « voie ») et se réfère aux moyens utilisés pour atteindre un certain but. Scientifique, par contre, est l’adjectif qui mentionne ce qui est lié à la science (un ensemble de techniques et de procédures qui sont utilisées pour produire la connaissance).

La méthode scientifique se réfère donc à la série de mesures qui doivent être prises pour obtenir des connaissances scientifiquement valides, à l’aide d’instruments fiables.

Ce que cette méthode fait est de minimiser l’influence de la subjectivité du scientifique dans son travail. La méthode scientifique est basée sur les préceptes de fausseté (indiquant que toute proposition scientifique doit être susceptible d’être fausse) et de reproductibilité (une expérience doit pouvoir être répétée dans des lieux indistincts et par tout sujet). Plus précisément, nous pouvons établir que la méthode scientifique mentionnée ci-dessus était une technique ou une forme de recherche qui a fait un acte d’apparition au XVIIe siècle. C’est une initiative qui a comme un pionnier le grand astronome italien Galileo Galilei, qui est considéré comme le père de la science grâce à l’ensemble des observations d’un type astronomique qu’il a fait et aussi à son amélioration du télescope. Cependant, pour beaucoup, bien qu’il ait été le premier à utiliser la méthode mentionnée ci-dessus, il y en avait d’autres qui utilisaient auparavant des techniques pour analyser la réalité autour d’eux qui ressemblait à cette forme. Parmi eux, Leonardo da Vinci, un génie universel et maître de la Renaissance.

Pour beaucoup, les principaux signes identitaires qui définissent et donnent sens à la méthode scientifique sont: elle est basée sur des lois qui ont été déduites par l’homme, et la validité de tout le processus est déterminée par l’expérience quotidienne de sa pratique et de son utilisation. Il utilise les mathématiques comme clé fondamentale pour établir les relations correspondantes entre les différentes variables. Il ne fait jamais référence à des certitudes absolues, bien au contraire.

Elle se développe et fonctionne à partir de données observables.

Grâce à elle, des lois peuvent être faites qui nous permettent aux êtres humains de savoir correctement non seulement ce qu’était le passé, mais aussi l’avenir. En lui donnant certaines valeurs, nous saurons ce qui va arriver à une variable.

Parmi les étapes nécessaires qui composent la méthode scientifique figurent l’observation (le chercheur doit faire appel à ses sens pour étudier le phénomène de la même manière qu’il le montre dans la réalité), l’induction (en partant des observations, le scientifique doit en extraire les principes particuliers), la pose d’une hypothèse (émergence de l’observation elle-même), la démonstration ou réfutation de celle-ci et la présentation de la thèse (théorie scientifique). Parmi les différents types de méthodes scientifiques, il existe des méthodes expérimentales, dialectiques, empiriques-analytiques, historiques, phénoménologiques et herméneutiques. Chacun a ses propres applications et son propre champ d’action dans lequel il est valable ou plus utile que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *