Mercosur


Mercosur est l’acronyme du Marché commun du Sud, entité supranationale composée de l’Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et du Venezuela (ce dernier pays est en cours d’adhésion). Le Mercosur a également la Bolivie, le Chili, la Colombie, l’Équateur et le Pérou comme pays partenaires.

Cette union a été créée en 1991 après la signature du Traité d’Asunción, qui a permis la libre circulation des biens, des services et des facteurs productifs entre ses membres.

Le Mercosur a également fixé l’adoption d’une politique commerciale commune, la coordination des politiques sectorielles et macroéconomiques et l’établissement d’un tarif extérieur commun.

L’intégration entre ces nations a donné lieu à d’autres accords spécifiques dans le cadre du Mercosur.

Tous les membres, ainsi que la Bolivie et le Chili, forment une zone de résidence gratuite avec le droit de travailler pour tous ses citoyens. La seule condition est de prouver sa nationalité et de ne pas avoir de casier judiciaire. Il convient toutefois de noter que ce mécanisme n’implique pas la libre circulation, étant donné que les procédures d’immigration sont toujours obligatoires. En plus de ce qui précède, il est nécessaire d’établir d’autres données intéressantes sur cette entité, comme son logo.

Il est composé de quatre étoiles, appartenant à la Cruz del Sur Constellation, qui sont situées sur une ligne verte et la forme courbe qui symbolise ce que l’horizon est. Ce symbole est également complété par le nom Mercosur en majuscules et sur fond bleu. Le Mercosur a conclu des accords avec d’autres organisations supranationales (comme la Communauté andine) et avec des pays comme Cuba, l’Inde, Israël et le Mexique. Afin de mener à bien ses actions et d’atteindre les objectifs fixés, le Mercosur dispose d’un organigramme parfaitement structuré et hiérarchisé, dans lequel se détachent les organes suivants: -? Conseil du Marché commun (CMC), composé non seulement d’une réunion des ministres, mais aussi de groupes tels que la Stratégie de haut niveau du Mercosur pour la croissance de l’emploi (GANEMPLE). Le Groupe Marché commun (CMG), qui comprend à la fois des sous-groupes de travail et des groupes ad hoc ou des réunions spécialisées. Mercosur Trade Commission (MCC). Il est composé de comités techniques tels que le Comité des normes et disciplines tarifaires, douanières et commerciales. Tout cela ne doit pas non plus être négligé dans les domaines de la protection de la concurrence, de l’ordre public, des statistiques du commerce extérieur ou de la protection des consommateurs.

Parlement du Mercosur (PM). Forum consultatif économique et social (FCES). Secrétariat du Mercosur (SM). Tribunal permanent de révision du Mercosur (TPR).

Tribunal administratif du travail du Mercosur (TAL) Centres du Mercosur pour la promotion de l’État de droit (CMPED). Les analystes affirment qu’au-delà du statut et de la philosophie du Mercosur, ses objectifs n’ont pas été pleinement atteints.

Le libre-échange dans le bloc, par exemple, n’ a jamais été réalisé puisque chaque pays peut établir une liste (mise à jour tous les six mois) des produits pour lesquels le tarif extérieur commun ne s’appliquera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *