Maturité


Le dictionnaire des langues de l’Académie indique trois utilisations du terme « maturité »: un certain état de fruit; un jugement prudent ou raisonnable; et l’âge d’un individu qui jouit pleinement de son potentiel et qui n’ a pas encore atteint l’âge de la vieillesse. Par exemple: « Ces pommes ne sont pas encore matures », « Il faut être mature, on ne peut pas se disputer avec tous ses pairs », « J’aimerais atteindre la maturité avec un diplôme et un emploi bien rémunéré. La maturité chez l’homme peut être associée au niveau biologique avec le développement et le fonctionnement complet des organes sexuels. Pour la psychologie, cependant, il n’ y a pas d’âge qui prétend avoir atteint la maturité émotionnelle. Plus précisément, lorsqu’on parle de maturité émotionnelle, on fait référence au fait qu’une personne en question a une pensée et un comportement, à la fois sur elle-même et sur le reste de l’environnement, qui la gardent sans aucun doute à l’écart de toute attitude que l’on peut qualifier d’enfantine. En ce sens, les principaux signes de la maturité d’une personne sont qu’elle accepte les critiques, les analyse et les étudie pour les améliorer, qu’elle sait contrôler ses attaques de mauvaise humeur, qu’elle accepte toujours les conséquences de ses actions sans chercher d’excuses, qu’elle établit que rien n’est noir ou blanc parce qu’il y a toujours un terrain d’entente ou qu’elle a surmonté la phase de jalousie et d’envie pour les autres. Cependant, ils ne sont pas les seuls éléments d’identification utilisés pour considérer une personne comme mature. Par exemple, il affirme également que parmi ses vertus, on trouve par exemple ceux qui écoutent de façon réfléchie et tolérante les opinions des autres, qui ne recherchent pas continuellement les défauts des autres, qui ne s’inquiètent pas inutilement de choses qu’ils ne peuvent pas contrôler ou corriger ou qui n’ont pas une impatience impatiente. Une personne peut prendre soin d’elle-même par un processus qui commence à l’adolescence et se poursuit jusqu’ à la mort. Dans chaque individu, le processus évolue différemment; tous les sujets, d’autre part, ont besoin d’un soutien ou d’un soutien au-delà de la maturité.

La maturité, par conséquent, transcende donc une période chronologique et est liée à une attitude et à un état d’esprit. Une personne peut même mûrir dans certains aspects de sa personnalité, mais pas dans d’autres. Plusieurs caractéristiques établissent que les personnes qui doivent avoir déjà mûri doivent avoir.

En ce sens, il est déterminé que la tempérance, la force, la patience, la persévérance, la persévérance, la sincérité, la prudence, la charité ou la générosité seront des qualités très appréciées. Les craintes, certains liens émotionnels qui produisent la dépendance et le manque d’acceptation de ses propres caractéristiques sont des signes d’immaturité. La personne mature, d’un autre côté, est celle qui pense, décide et agit pour elle-même, de manière cohérente et convaincante et en évitant les contradictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *