L’hygiène mentale


L’hygiène mentale est l’ensemble des activités qui permettent à une personne d’être en équilibre avec son environnement socioculturel. Ces actions visent à prévenir l’émergence de comportements qui ne s’adaptent pas au fonctionnement social et à garantir l’adaptation psychologique indispensable au sujet pour jouir d’une bonne santé mentale. La société en général doit participer à la création d’un environnement propice à l’équilibre de chacun avec son environnement. La famille, le système éducatif, l’État et la religion, par exemple, contribuent à l’hygiène mentale. Quand on parle d’hygiène mentale, il faut établir qu’il y a une multitude d’habitudes que l’on peut faire périodiquement et fréquemment pour s’assurer qu’elle est la plus optimale possible. En particulier, certains des plus importants sont les suivants: Auto-évaluation positive.

Ce faisant, nous en sommes venus à affirmer clairement qu’il devient vital et fondamental pour notre santé mentale que nous renforcions à la fois notre estime de soi et notre image. Et nous devons non seulement valoriser les bonnes choses que les autres ont, mais aussi nous-mêmes.

Gérer nos émotions. Chaque émotion qui nous assaille, tant du côté positif que du côté négatif, il est nécessaire que nous sachions les canaliser et les interpréter pour notre bien. Souvenirs positifs.

Dans ce cas-ci, c’est que nous devons remonter dans le temps pour nous souvenir de bons moments positifs et non pas d’autres qui nous ont blessés ou qui nous ont causé de la frustration. Satisfaction des besoins de base. Une bonne hygiène mentale, qui nous procure une santé mentale stable et équilibrée, est quelque chose qui se produit, entre autres, pour la satisfaction de nos besoins fondamentaux. Si nous ne répondons pas aux mêmes besoins, ce que nous ferons sera source de frustration et donc de dégâts. Parmi ces besoins principaux, on compte manger, boire, dormir, faire l’amour.

Voir le positif.

Il y aura beaucoup de situations et de personnes autour de nous et de toutes les autres, nous n’avons qu’ à garder ce qui est positif et bon pour nous.

Autonomie, bien-être subjectif, potentiel émotionnel et compétitivité sont parmi les facteurs à prendre en compte dans l’hygiène mentale. Il est important de noter que l’absence de troubles mentaux reconnus (comme la schizophrénie ou la psychose) n’implique pas un bien-être mental.

La santé mentale d’un individu se reflète dans son comportement quotidien et est liée à la capacité de gérer ses peurs et ses angoisses, de gérer son anxiété, de faire face aux difficultés et de soulager le stress. Toutes les personnes devraient pouvoir mener une vie indépendante sans que les relations interpersonnelles n’affectent leur pouvoir de décision et leur résolution. L’hygiène mentale doit être soignée par chaque individu à travers des habitudes positives qui lui permettent de maintenir son équilibre intérieur. L’évaluation positive de ses propres traits et de ceux des autres, la catharsis émotionnelle et le renforcement de l’estime de soi sont quelques-unes des questions sur lesquelles toute personne devrait travailler pour protéger son hygiène mentale et éviter les déséquilibres psychologiques qui l’empêchent de se développer normalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *