L’ergothérapie


L’ergothérapie est une discipline qui vise l’instrumentation des professions pour le traitement de la santé humaine. L’ergothérapeute travaille pour le bien-être biopsychosocial en aidant l’individu à acquérir une attitude active envers ses capacités et à modifier les capacités diminuées.

En d’autres termes, l’ergothérapie vise à s’assurer qu’une personne ayant un handicap physique ou mental peut mener une vie autonome et valoriser son propre potentiel. L’ergothérapie peut aider dans le traitement des lésions cérébrales et médullaires, de la maladie de Parkinson, de la paralysie cérébrale, de la faiblesse générale et de la réadaptation post-fracture. Plus précisément, les domaines dans lesquels l’ergothérapie opère incluent la marginalisation sociale, la gériatrie, la déficience intellectuelle, la santé mentale, la toxicomanie ou l’intervention communautaire.

Cette discipline fait appel à diverses activités pour aider le sujet à s’adapter efficacement à son environnement physique et social.

Il est important de souligner que la profession ne doit pas être comprise comme un travail ou un emploi, mais comme l’ensemble des tâches dans lesquelles le patient est engagé.

Ces professions varient selon l’âge: en ergothérapie pour les enfants, les professions pertinentes seront le jeu et l’apprentissage, par exemple. L’ergothérapie est ainsi responsable de la prévention, du diagnostic fonctionnel, de la recherche et du traitement des occupations quotidiennes dans différents domaines tels que les soins personnels (alimentation, hygiène), les loisirs (jeux et loisirs) et la productivité (activités scolaires ou professionnelles).

L’ergothérapeute est chargé de réaliser et de développer les techniques, les outils et les actions qui façonnent ce type de thérapie. Un professionnel dont les origines remontent au XVIIIe siècle. En 1793, pour la première fois, la figure d’un tel thérapeute est établie, et ce n’est autre que le psychiatre français Philippe Pinel, qui, à l’époque, accomplit un travail qui fut une véritable révolution dans la société.

Le médecin, spécialiste de la maladie mentale, a choisi de violer les règles imposées jusqu’ à ce moment-là. Il a donc abandonné l’idée que les patients souffrant de ces pathologies devraient être enchaînés ou que les saignements devraient être faits et a choisi de travailler avec eux par le biais d’un traitement plus moral, avec des objectifs thérapeutiques. Enfin, il est à noter que l’ergothérapeute doit compléter trois étapes de sa formation: une phase médicale (liée aux sciences médicales fondamentales), l’étude des activités thérapeutiques pour les traitements de réadaptation et la pratique clinique.

Une formation celle-ci qui sera obtenue par celui-là à travers les divers diplômes universitaires que l’on peut actuellement trouver en faisant partie des plans éducatifs de nombreux pays le long de la géographie du monde entier. Ainsi, après plusieurs cours et sujets, l’ergothérapeute sera parfaitement qualifié pour travailler avec ses patients en fonction de leurs pathologies. Ainsi, en tenant compte des mêmes, vous pouvez mettre en mouvement des traitements appuyés, par exemple, par des techniques de rééducation en compétences psychomotrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *