L’ennui


L’ennui est l’ennui qu’une personne éprouve lorsqu’elle s’ennuie, se décourage ou est mal à l’aise en raison d’un malaise particulier ou lorsqu’elle ne peut pas trouver quelque chose à divertir. Par exemple : « Quel ennui ! Dans ma maison, l’électricité a été coupée et je ne peux pas sortir parce qu’il pleut beaucoup », « Les conférences de cet homme m’ennuient jusqu’aux larmes », « L’ennui s’est terminé quand Juan a trouvé un jeu de cartes et a proposé de jouer le tour ». L’ennui est souvent associé à la perte de temps.

Lorsqu’un individu s’ennuie, il ne trouve pas de sens à ce qu’il vit. A ce moment, le sujet n’effectue aucune action ou semble agir automatiquement. Dans certains cas, l’ennui favorise une certaine forme d’action, même si elle manque de logique ou de cohérence. Supposons qu’un homme s’ennuie à la maison. Vous n’avez pas de tâches obligatoires à accomplir, mais en même temps vous ne pouvez pas penser à ce que vous voulez faire pour le plaisir ou pour vous amuser. L’ennui peut vous amener à rester assis ou allongé, tandis que le temps passe sans espoir. Ou peut-être que je l’emmènerai manger même s’il n’a pas faim, juste pour faire « quelque chose ». Ce concept est subjectif, tout comme l’amour, la nostalgie et la joie : bien que des millions de personnes prétendent passer par ces états et d’autres, il nous est impossible de les définir d’une seule façon, puisque chacun les expérimente avec ses propres teintes. Dans ce cas particulier, l’ennui est inévitablement lié au divertissement, un autre terme que chaque individu comprend d’une manière particulière.

Pour sortir de l’ennui, il faut récupérer le divertissement, et donc la recette varie selon les goûts de chacun. Lorsque nous montrons une vidéo que nous trouvons drôle à un ami qui ne fait même pas de croquis d’un sourire, ou lorsque nous recommandons un film et obtenons une réponse négative inattendue, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous rappeler le vieux dicton « il n’y a rien d’écrit sur le goût ». Il est courant de s’ennuyer lorsqu’une personne accomplit une activité routinière par obligation.

Un commis peut s’ennuyer au travail tout en devant accomplir les tâches qui lui sont assignées parce qu’il a besoin de l’argent qu’il reçoit pour son travail. Si nous ne sommes pas réellement intéressés par notre travail, il est normal que nous ne nous souciions pas d’améliorer et d’apprendre de nouvelles techniques afin que nos performances augmentent, du moins pas spontanément.

Ce manque de mouvement fait en sorte que l’activité se déroule de manière presque involontaire, ce qui augmente le sentiment de stagnation et, par conséquent, génère de l’ennui.

D’autre part, l’ennui peut aussi apparaître au milieu d’une activité agréable, peut-être à cause de l’anxiété ou de la fatigue.

Comme nous ne comprenons pas toujours clairement nos sentiments, nous confondons parfois le manque d’énergie avec l’ennui ou la tristesse, par exemple. Il est important de mentionner que plusieurs psychologues soutiennent que l’ennui, à certains moments, est positif parce qu’il favorise la créativité : la personne ennuyée doit penser à ce qu’il faut faire de son temps libre pour se divertir. Cela peut également se produire au milieu d’une saison de faible estime de soi, de stress ou de problèmes relationnels, entre autres.

Bien que l’ennui soit un sentiment normal et ne soit pas le signe d’un trouble, il peut apparaître comme l’un des symptômes de certaines maladies associées au manque de volonté, comme l’ennui chez les adolescents. Dans ces cas, l’état s’étend dans le temps et ne semble pas avoir de solution, de sorte qu’il n’est pas courant pour le patient de le canaliser par la créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *