L’écotourisme


L’écotourisme est l’activité touristique qui se développe sans altérer l’équilibre de l’environnement et en évitant les dommages à la nature. C’est une tendance qui vise à rendre l’industrie touristique compatible avec l’écologie. L’écotourisme est lié à un sens de l’éthique, car il cherche à promouvoir le bien-être des communautés locales (récipiendaires touristiques) et la préservation de l’environnement naturel, au-delà du plaisir du voyageur. L’écotourisme cherche également à encourager le développement durable (c’est-à-dire la croissance actuelle qui ne nuit pas aux possibilités futures).

L’essor de l’écotourisme au cours des dernières années est dû à plusieurs causes, dont le fait qu’il est moins cher que tout autre type de tourisme. C’est un élément qui a conduit de nombreuses personnes, compte tenu de la situation de crise économique mondiale qui se vit, à parier sur lui pour profiter d’un jour férié sans avoir à faire une dépense monétaire importante.

Mais ce n’est pas le seul avantage de celui-ci, il y en a d’autres comme le suivant: Il vous permet de découvrir des coins naturels et ruraux d’une grande valeur et beauté.

Il donne l’occasion de vivre en plein contact avec la nature et, par conséquent, de s’éloigner de l’agitation des grandes villes. Il est idéal pour se détendre et se reposer. Et tout cela sans oublier que l’écotourisme donne aussi la possibilité aux petits centres ruraux de dynamiser leur économie et d’amasser des fonds pour entretenir et prendre soin de leur environnement, qu’il soit environnemental, architectural ou ethnographique.

Les principes de l’écotourisme impliquent le respect de la culture du pays d’accueil, la minimisation de l’impact négatif du tourisme et le soutien des droits de l’homme.

Un écotouriste, par exemple, ne devrait pas acheter un produit obtenu en utilisant le travail des enfants.

En ce sens, on pourrait constater que dans de nombreuses villes qui ont développé l’écotourisme comme moyen de stimuler leur économie, des propositions curieuses sont proposées aux visiteurs qui viennent en profiter. Il participe notamment aux traditions de l’agriculture et de l’élevage et apprend à accomplir des tâches telles que l’agriculture, le labour, la traite des vaches ou le pâturage du bétail. Malgré l’essor de l’écotourisme, il n’ y a pas de réglementation claire sur cette question.

Il y a ceux qui incluent dans l’écotourisme toute activité touristique qui implique un contact avec la nature, ce qui est faux parce que beaucoup de ces excursions causent de graves dommages à l’écosystème. Le tourisme de masse est nuisible presque dans son essence même, puisqu’il implique le transport de la pollution par avion, l’utilisation d’hôtels habituellement construits dans des lieux naturels (face à la mer, par exemple) et la génération d’une masse importante de déchets qui ne sont pas toujours traités correctement, entre autres problèmes. C’est pourquoi de nombreux spécialistes estiment que le véritable écotourisme doit être minoritaire, ce qui n’implique pas qu’une industrie touristique plus responsable puisse être développée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *