Leapfrog


Leapfrog est un terme dérivé du mot latin bisextus. Le concept est utilisé pour désigner l’année bissextile: cette année qui compte 366 jours, soit un jour supplémentaire par rapport aux années communes. Ce jour supplémentaire s’ajoute au mois de février, qui compte alors 29 jours au lieu de 28. Il vaut la peine de se rappeler qu’une année est une période de temps qui a une prolongation de douze mois. Selon le calendrier grégorien, chaque année commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre. Après le mois de janvier, le mois de février arrive et les mois de mars, avril, mai, juin, juin, juillet, août, septembre, octobre et novembre se succèdent, jusqu’ à arriver enfin en décembre. Ces douze mois totalisent habituellement jusqu’ à 365 jours, soit le nombre de jours par année. Les années bissextiles sont des cas particuliers: février, qui a généralement 28 jours, devient 29.

Ainsi, les années bissextiles totalisent 366 jours. Pourquoi ajouter un jour à l’année bissextile? L’explication réside dans la différence entre l’année civile et l’année tropicale (comme on le sait, le temps qu’il faut à la planète Terre pour achever son orbite autour du soleil).

L’année tropicale dure 365 jours, 5 heures, 48 minutes et 45 secondes. Le décalage entre cette durée et 365 jours civils de l’année civile est dépassé en ajoutant, tous les quatre ans, un jour par année civile (ce qui équivaut au temps non compté dans l’année tropicale).

C’est pourquoi tous les quatre ans, il y a une année bissextile: 2016,2020 et 2024, par exemple, sont des années bissextiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *